Actualités

Kaolack – Querelles dans la mouvance présidentielle : El Hadji Assane Sall tire sur Mariama Sarr et Baye Ciss

A quelques mois des élections territoriales, c’est l’ébullition du côté de la mouvance présidentielle. Cette fois-ci, c’est El Hadji Assane Sall, tête de file des jeunes du Parti justice et développement (Pjd), qui s’en est pris au maire sortant, Mariama Sarr, et à l’homme d’affaires, Cheikh Ibrahima Niass Ciss dit «Baye Ciss».

Chez les politiques de Kaolack, la situation est pour le moins tendue au lendemain du Gamou et à l’approche des Locales. En effet, dans une récente sortie médiatique, El Hadji Assane Sall n’y est pas allé par quatre chemins avec Mariama Sarr à propos de l’attitude «irrespectueuse» de celle-ci à l’endroit de la cité religieuse de Kaolack. «Durant le Gamou, le maire Mariama Sarr a tout fait pour saboter Médina Baye, et le fils cadet de Cheikh Al Islam Cheikh Ibrahima Niass dit Baye a eu à le souligner. D’ailleurs, elle n’a pas daigné faire le déplacement lors de la cérémonie officielle consacrée à la célébration de l’anniversaire de la naissance du Prophète Muhammad (Psl) au niveau de cette localité. Le ministre de l’Intérieur a même constaté son absence en tant que maire de la Ville. Trop, c’est trop ! Mariama Sarr doit être envoyée à la retraite pour de bon par les populations, lors des prochaines élections locales, parce qu’elle est incapable», a-t-il fustigé. Le leader des jeunes du Pjd a également déploré ce qu’il considère comme un «échec» du magistère Mariama Sarr. «Depuis 2014, Mariama Sarr a failli sur toute la ligne. Elle n’a jamais rien inauguré à Kaolack. Son bilan est nul, chaotique et honteux et, pour le camoufler, elle instrumentalise des gens sans foi ni loi pour s’attaquer à de dignes fils de Kaolack comme Mohamed Ndiaye ‘’Rahma’’. Le seul tort de ce dernier, c’est d’entreprendre des actions fortes pour accompagner les populations kaolackoises», a souligné M. Sall.
Du reste, l’opérateur économique, Baye Ciss, n’a pas été épargné, à son tour, par El Hadji Assane Sall. «La façon dont le soi-disant opérateur économique, Baye Ciss, entend faire de la politique est aberrante. Il pense être au sommet de son art alors qu’il ne pèse absolument rien à Kaolack. Il vit et fait du chantage. Pour preuve, lors du dernier Gamou, il a tout simplement boycotté les populations», a-t-il ajouté.

Par Laïty NDIAYE lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page