Société

Kolda: une école d’abris provisoires ravagée par un incendie

Ce weekend dans la nuit du samedi 29 février, un établissement scolaire public de la commune de Medina Cherif, dans la région de Kolda été détruit par un incendie. Le feu qui s’est déclaré tard dans la nuit a emporté dans ses flammes l’ensemble des abris provisoires qui faisaient office de salles de classe ainsi que le matériel pédagogique de cette école.

Les abris provisoires, dans le Sénégal des profondeurs, ont encore une fois révélé la face odieuse du système scolaire du pays. A Medina Chérif, dans la région de Kolda, une partie des élèves de l’école primaire ‘Koiman Bouti’ est en vacances anticipées. Leur établissement, en abris provisoires, a été totalement ravagé par un incendie nocturne. Des tables bancs et autres matériaux didactiques calcinés par les flammes que les habitants du village n’ont pas pu maîtriser. « C’est aux environs de 23h que s’est déclaré le feu qui a détruit l’établissement. Les habitants du village étaient sur place pour éteindre les flammes mais malheureusement il faisait nuit. Les abris provisoires qui accueillaient les élèves sont tous partis en fumée. Nous avons informé les autorités de la situation. L’inspecteur de l’Education ainsi que le maire de la commune ont été saisis mais jusqu’à présent, il n’y pas eu de réaction officielle » a expliqué le directeur de l’école, Saliou Diallo, joint au téléphone par le journal Le Témoin. Du coté des parents d’élèves, c’est un cri de détresse.

A en croire Abdoulaye Baldé, un habitant du village, au moment où l’année scolaire se déroule dans toutes les autres contrées du pays, leurs enfants à eux sont laissés en rade faute d’école digne de ce nom. «Vraiment la situation des abris provisoires est devenue intenable. Actuellement nos enfants sont tous dans les maisons pendant que d’autres continuent de suivre leurs cours. Pire, nous dans les villages, ce sont les habitants eux même qui construisent les abris dans lesquels nos fils étudient. Il faut que les dirigeants règlent ce problème », s’est indigné le notable.

Quant à l’inspecteur de l’Education, M Diané, ‘c’est la deuxième fois qu’un tel incendie ravage un établissement en abris provisoires dans sa zone d’intervention. Il a fait savoir que des mesures seront prises pour régler la situation afin que les élèves puissent regagner les classes.
avec pressafrik

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page