ActualitésJustice

LA COUR D’APPEL CONFIRME LA PEINE RENDUE EN PREMIÈRE INSTANCE

emedia

Le verdict vient de tomber dans l’affaire Ndiaga Diouf. Le juge en rendant sa décision, ce mercredi matin, a confirmé la peine rendue en première instance contre Barthélémy Dias c’est à dire (2) ans de prison dont six (6) mois ferme.

Lors du procès en appel, la représentante du ministère public avait requis 5 ans de prison ferme contre Barthélemy Dias et 2 ans de prison ferme contre Habib Dieng et Babacar Faye. Auparavant, l’avocat de la partie civile avait pris la parole pour réclamer 150 millions de francs au maire à titre de dommages et intérêts. Mais, le juge de la Cour d’appel a confirmé la peine rendue en première instance avant de débouter la partie civile de sa demande. Les députés qui avaient promis de venir au tribunal avec leur écharpe sont en retard de même que le maire de Dakar. Seul Khalifa Sall et quelques militants étaient au palais de justice.

Pour rappel, l’actuel maire de Dakar a été condamné en première instance à deux (2) ans de prison dont six (6) mois ferme et à payer avec ses co-inculpés 25 millions de F CFA à la famille du défunt. Insatisfait de ladite décision, Barthélemy Dias avait interjeté appel.

S’agissant des faits, Ndiaga Diouf a été tué en décembre 2011 lors de l’attaque de la Mairie de Mermoz – Sacré Cœur par des nervis envoyés par des responsables du Parti démocratique sénégalais (PDS), alors au pouvoir. Il faut rappeler que le jour des faits, les présumés nervis s’étaient rassemblés à la permanence du Pds sise sur la Vdn. C’est à partir de là-bas qu’ils ont rendu visite, par surprise, à Barthelemy Dias alors maire de ladite commune à bord de 5 véhicules pick-up. C’était pour, disent-ils, parler avec le maire qui les attaquait par voie de presse. Il y a eu un échange de tirs au cours duquel Ndiaga Diouf a été atteint mortellement. C’est ainsi que Barthélemy Dias a été attrait à la barre pour répondre du délit de coups mortels.

Cheikh Moussa SARR

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page