Accueil À la une La deuxième édition du Festival du livre africain de Marrakech prévue du...

La deuxième édition du Festival du livre africain de Marrakech prévue du 8 au 11 février

0

(APS) – La deuxième édition du Festival du livre africain de Marrakech (FLAM), se tiendra du 8 au 11 février prochain, a-t-on appris des organisateurs de cette manifestation dont l’ambition est d’amener les écrivains africains et ceux de la diaspora à davantage dialoguer, en vue de lever les barrières entre peuples du continent.

« L’idée de créer ce rendez-vous [est parti du choix] de nous parler entre nous, Africains d’Afrique et ceux de la diaspora », a expliqué le président du Festival du livre africain de Marrakech (Maroc), l’écrivain peintre marocain Mahi Binebine.

« Nous avons tendance à ne regarder que vers le haut, en visant le Nord et l’Europe et au-delà. Nous oublions de nous parler entre nous Africains », a ajouté M. Binebine dans des propos rapportés par un communiqué publié sur le site dédié à ce festival.

Le Festival du livre africain de Marrakech se veut « un moyen de pallier cette situation, à travers la facilitation de rencontres entre les écrivains africains et en enlevant les barrières entre des peuples africains qui ont énormément de choses en commun ».

Selon le délégué général du FLAM, Younes Ajarraï, l’édition de cette année va mettre en avant les jeunes écrivains marocains. Ces derniers auront à leur côté des figures confirmées de la littérature marocaine, dont Leïla Bahsaïn, Siham Bouhlal, Abdelkader Benali, Yasmine Chami et Ali Benmakhlouf.

Les organisateurs annoncent également la présence de grandes plumes de la littérature africaine, parmi lesquelles Souleymane Bachir Diagne (Sénégal), José-Eduardo Agualusa (Angola), Sophie Bessis (Tunisie), Boum Hemley (Cameroun), Touhfat Mouhtare (Comores).

Fanta Dramé (Mauritanie) est aussi attendue à cette deuxième édition du Festival du livre africain de Marrakech (FLAM), de même que Wilfried N’Sondé (République du Congo), Saad Khiari (Algérie) et Mia Couto (Mozambique).

La programmation de la manifestation « propose des thématiques reflétant l’actualité scientifique et éditoriale de l’Afrique et consacre une place particulière à la réactivation et à la consolidation des mémoires et des liens qui unissent tous les Africains partout où ils se trouvent ».

La manifestation se déroulera au centre socioculturel de la fondation Ali Zaoua à Marrakech, site qui lui est principalement dédié.

D’autres lieux partenaires abriteront certaines activités du FLAM, dont des cafés littéraires, entretiens, une librairie éphémère, mais aussi une programmation jeunesse faite d’activités pédagogiques et d’interventions « hors les mur », en milieu universitaire et scolaire.

Il est aussi inscrit au programme des soirées du festival égayées par des performances musicales, de lectures partagées de textes et des déclamations poétiques.

« Écrivains et public auront ainsi l’occasion cette année de se retrouver autour de différents formats quotidiens de rencontres. Le programme est concocté de manière à atteindre tout le public de la ville de Marrakech », lit-on dans le communiqué des organisateurs.

L’affiche de cette deuxième édition est signée par le peintre malien Abdoulaye Konaté. Le président d’honneur de cette édition 2024 est l’écrivain français Jean Marie Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature en 2008, qui a animé la leçon inaugurale de la première édition.

Fondé par Mahi Binebine (écrivain et artiste plasticien), Fatimata Sagna (journaliste), Hanane Essaydi (universitaire) et Younès Ajarraï (entrepreneur culturel), le FLAM est organisé par l’association « We Art Africa//ns ».

Il se présente comme un festival d’auteurs réunissant des écrivains, des penseurs et des intellectuels du continent, ainsi que des représentants de la diaspora africaine et de ses descendants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici