Accueil Actualités La Facilité africaine de l’eau mobilisera 500 millions $ pour son fonds spécialisé...

La Facilité africaine de l’eau mobilisera 500 millions $ pour son fonds spécialisé dans l’assainissement urbain – Directactu

0

La facilité hébergée par la BAD s’est jusqu’ici contentée d’octroyer des dons et une assistance technique pour la mise en œuvre de projets d’infrastructures hydrauliques. Le nouveau fonds devrait lui permettre d’accorder des financements plus importants.   

La Facilité africaine de l’eau (FAE) envisage de mobiliser 500 millions de dollars pour son fonds spécialisé dans l’assainissement urbain afin d’augmenter les investissements dans le secteur de l’eau et de l’assainissement sur le continent, a rapporté Bloomberg mercredi 2 août.

La FAE est une initiative lancée en 2004 par le Conseil des ministres africains de l’Eau (AMCOW, par acronyme anglais). Installé à la Banque africaine de développement (BAD), ce fonds spécial octroie des dons et offre une assistance technique à l’appui de la préparation et de la mise en œuvre de projets d’infrastructures hydrauliques et de mesures de gestion de l’eau en Afrique, contribuant ainsi à la réalisation de la Vision africaine de l’eau 2025, et à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) liés à l’eau.

« Nous prévoyons désormais de passer à l’échelle supérieure. Le Fonds d’investissement pour l’assainissement urbain en Afrique commencera à accorder des prêts pour une durabilité à plus long terme », a déclaré le coordinateur de la FAE, Mtchera Chirwa, cité par Bloomberg.

Selon lui, les ressources du nouveau fonds devraient provenir de la BAD, des donateurs et des investisseurs privés.

L’accès à l’eau et à l’assainissement en Afrique subsaharienne demeure insuffisant. Environ 400 millions de personnes ne disposent pas encore de services d’approvisionnement en eau de base, tandis que plus de 700 millions n’ont pas accès à des installations sanitaires décentes.

Depuis le lancement officiel de ses activités en 2006, la Facilité a alloué 205 millions d’euros (environ 225 millions de dollars) de dons à 133 projets dans 52 pays africains, et a permis plus de 1,7 milliard d’euros d’investissements en aval dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici