Politique

La hausse du prix de la baguette de pain constitue une « agression de trop », selon le Grand Parti

Le Bureau politique du Grand Parti a dénonce avec la dernière énergie la flambée des denrées de premières nécessités, dans un communiqué. La hausse vertigineuse du prix du pain qui passe de 150 à 175 frs constitue, selon les membres, « une agression de trop » pour le panier de la ménagère et risque durablement de renforcer la précarité et la pauvreté dans notre pays.

Selon le parti, « cette situation illustre, à bien des égards, les échecs répétitifs du gouvernement en matière de protection du filet social et de la défense des couches vulnérables ».

« Nous en appelons à sa responsabilité pour pallier toute perspective de menaces de l’ordre social et de la stabilité des familles déjà durement éprouvées par la crise », a dit le parti.

Lundi, la ministre du Commerce et des Petites et moyennes entreprises, Aminata Assome Diatta, a annoncé une hausse à « effet immédiat » de 25 francs CFA sur le prix de la baguette de pain à Dakar, passant de 150 à 175 francs CFA.

Le poids du pain passe également de 190 à 200 grammes, a détaillé Mme Diatta qui a présidé la réunion du Conseil national de la consommation tenue le même jour au siège de son ministère à la sphère ministérielle Habib Thiam de Diamniadio.
pressafrik

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page