Religion

La réponse de Oustaz Ibrahima Sy à ceux-là qui assimilent le Maouloud à un bid’ah.

La célébration du Maouloud ou commémoration de la naissance du Prophète Seydina Mohamed (Psl) constitue un sujet différemment apprécié par les croyants. Si certains l’assimilent à une ‘’bid’ah’’ (hérésie) ou une innovation pour la religion musulmane, d’autres s’activent à la préparation de cette fête inscrite en lettres d’or dans l’agenda cultuel Sénégalais. Une célébration qui ne constitue en rien un bid’ah, a relevé Oustaz Ibrahima Sy qui a été l’hôte de la rédaction.

À quelques heures de la célébration de l’édition du Gamou 2020 prévue ce Jeudi (29 Octobre), la rédaction de Dakaractu a mis à profit la visite de Oustaz Sy, un maître coranique et chercheur. Une occasion pour lui d’évoquer comment est fêtée cette nuit du Mawlid (Maouloud ou Gamou), les fondamentaux de ce jour symbolisant la naissance de notre prophète Mohamed (Psl) et surtout amener les arguments qui contredisent ceux qui parlent d’hérésie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page