Economie

Le Conseil d’administration autorise de nouveaux engagements pour 349,5 milliards de FCfa

«Après avoir approuvé le procès-verbal de la 131ème réunion, tenue le 14 juin 2022, le Conseil a approuvé le projet de renforcement des fonds propres de la BOAD qui consiste en une augmentation de capital de l’ordre de 900 millions de Dollars US et une émission de titres hybrides à hauteur de 600 millions de dollars US », renseigne un communiqué de presse reçu à notre rédaction.

Par ailleurs, le conseil a approuvé la note de présentation des comptes intermédiaires de la Boad au 30 juin 2022, et l’état de recouvrement des créances sur prêts de la Boad au 31 août 2022.

Les administrateurs ont également approuvé un programme d’urgence en faveur des Etats membres et dix (10) nouvelles propositions de financement de projets pour un montant global de 349,5 milliards FCFA. Ces nouvelles approbations portent à 7 067,6 milliards FCFA, le total des engagements (toutes opérations confondues) de la Boad depuis le démarrage de ses activités opérationnelles en 1976.

Le Programme d’urgence à impacts rapides (Programme SONGTAABA[[1]]urlblank:https://www.boad.org/le-132eme-conseil-dadministration-de-la-boad-autorise-de-nouveaux-engagements-pour-3495-milliards-fcfa/#_ftn1  2022-2024), d’un montant de 200 milliards FCFAa pourobjectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations dans l’Uemoa et au renforcement de la résilience de la région face aux chocs actuels. Il s’agira notamment de : 1) contribuer à la mise en œuvre des Plans nationaux de réponses (Pnr) aux crises et du Programme de développement d’urgence (Pdu) du G5 Sahel, 2) mettre rapidement à disposition les ressources en une ou plusieurs tranches, afin de répondre à l’urgence liée notamment aux besoins alimentaires, de re-scolarisation et santé de base en lien avec la flambée des prix des produits et l’insécurité.

Au Sénégal, les prêts approuvés concernent le financement de la route Mékhé-Ndande.  Construite en 2×2 voies avec un terre-plein central, la réalisation de cette infrastructure permettra de favoriser le développement économique à travers, en particulier, le développement de l’agriculture, des mines, de la pêche et du tourisme dans la zone du projet. Le montant de l’opération est de 15 milliards FCfa. 

Adou Faye
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page