Economie

Le redressement judiciaire de la société DLM a accéléré considérablement les difficultés de recouvrement auprès de ses principaux clients.

Cette annonce fait suite à sa réunion du 10 novembre 2022 pour examiner la demande de mise en liquidation de la société déposée au Tribunal de Commerce de Casablanca par un membre du comité des créanciers également membre du personnel de DLM le 4 novembre dernier.
 
<>, souligné le conseil d’administration ajoutant que le commercial en subit également directement les conséquences, ne permettant plus de renouveler le carnet de commandes rendant aléatoire la capacité de redressement de l’entreprise.
 
Le Tribunal de Commerce de Casablanca a fixé une audience le 21 novembre pour l’examen de la demande.
Il faut souligner que depuis le 26 avril 2021, le Tribunal de Commerce de Casablanca avait, à travers un jugement, converti la procédure de sauvegarde judiciaire (initiée depuis décembre 2019) de DLM en redressement judiciaire après avoir constaté que l’entreprise était en cessation de paiement.
 
La société DLM qui est cotée à la Bourse Casablanca, évolue dans le secteur de l’industrie métallique plombé par un environnement défavorable avec notamment le renchérissement de la matière première et du fret (qui a impacté sérieusement l’activité) et la concurrence acharnée des produits marocains par les produits étrangers.
 

Oumar Nourou

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page