A LA UNEPolitique

Législatives : Ces transhumants sévèrement corrigés

Finalement ils n’auront pas apporté grand-chose à Benno Bokk Yaakaar (Bby). Des responsables comme Bamba Fall, Mayoro Faye et Serigne Mansour Sy Djamil, qui ont fraîchement rejoint Macky Sall, ont tout simplement mordu la poussière, hier dimanche.

Lors des dernières élections territoriales du 23 janvier 2022, ils étaient tous dans l’opposition et combattaient farouchement le pouvoir en place. Six mois plus tard, ils ont changé de camp soutenant la liste de la majorité présidentielle. Mais, ils semblent être « sanctionnés » par les électeurs lors du scrutin législatif de ce 31 juillet 2022, confirmant ainsi la « jurisprudence » Idrissa Seck, du nom du leader de Rewmi, qui a complètement perdu Thiès, depuis qu’il a acté son fameux « mburu ak soow ».

Parmi les plus célèbres de ces récents transhumants, il y a Bamba Fall, maire de la Médina. Réélu aux forceps au terme d’une campagne électorale violente, il ne lui a fallu que moins d’un mois pour poser ses valises à la présidence de la République. Un acte qui lui a, d’ailleurs, valu le poste de ministre-conseiller. Investi sur la liste de Benno, son principal adversaire d’alors, après avoir été parmi les rares maires à résister à la vague Yewwi en janvier dernier, M. Fall n’a pas finalement pu créer la surprise, ce dimanche. Il est corrigé même dans son propre bureau de vote.

A Saint-Louis, Mayoro Faye n’a pas non plus apporté grand-chose à la coalition au pouvoir qui, pour la première fois depuis 2012, a perdu et la commune et le département. Mécontent du choix porté sur la personne de Babacar Abba Mbaye, investi par l’inter-coalition Yeww Askan Wi-Wallu Sénégal, le désormais ex-secrétaire général à la communication du Pds a donné raison au directoire de son parti. Pire, face à la montée en puissance du jeune « khalifiste », l’avenir politique de Mayoro Faye à Saint-Louis est plus que jamais assombri.

Dernier à annoncer son soutien à Benno bokk yaakaar (Bby) après sa sortie avec fracas de Yewwi Askan Wi, dont il est l’un des fondateurs, Serigne Mansour Sy Djamil est également victime de son ancienne coalition. Le leader de Bess du Ñak n’a pas pu renverser la tendance dans la commune de Fass-Colobane-Gueule Tapée largement gagnée par Barthélémy Dias et Yewwi Askan wi.

« Le directoire national de Bès Du Ñakk a décidé de soutenir la Coalition Benno bokk yakaar qui est la principale force capable de battre Yaw (…) appelle tous les militants et  sympathisants à se mobiliser pour voter massivement pour la coalition Bby lors  des élections législatives du 31 juillet 2022 (…) demande aux structures et militants de Bès Du Ñakk  d’accorder leur soutien aux responsables de Bby de leurs localités respectives  pour travailler ensemble à la défaite de la coalition Yaw », lisait-on dans un communiqué rendu public le 27 juillet dernier.

A rappeler qu’une bonne partie des militants de sa formation politique ne l’a pas suivi à Benno.

source

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page