Société

LES AGENTS DES CENTRES DE TRAITEMENT EPIDEMOLOGIQUES RÉCLAMENT LEURS PRIMES ET MENACENT…

Le collectif des travailleurs des Centres de traitement épidémiologique (CTE) élève la voix, réclamant plusieurs mois d’arriérés de motivations.
« Quand on prend, par exemple, l’hôpital Dalal Jamm, huit mois d’arriérés de motivation. Quand on prend les hôpitaux de Fann et Principal, ils sont à cinq voire six mois, quand on compte le mois de décembre. Quand on prend le Samu national, ils sont à douze mois », a dénoncé Elimane Fall, leur porte-parole.

Fall et ses camarades ont fait face à la presse, ce lundi 13 décembre. Ils réclament le paiement de la totalité des sommes dues par les services du ministère de la Santé.

Ces agents de santé, en première ligne dans la lutte contre la Covid-19, soutenus par le mouvement Frapp / France dégage, promettent de passer à la vitesse supérieure si leurs revendications ne sont pas satisfaites dans les plus brefs délais.

Dié BA emedia

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page