Politique

Les fois où la BBC a été épinglée pour « de faux reportages et des bidonnages »

Dans son édition de ce jeudi, Le Soleil (pro gouvernement) étale les fois où « la BBC a été épinglée pour de faux reportages et des bidonnages qui contrastent avec le vernis de crédibilité qu’elle entretient ».

Premier épisode : 2011. La chaîne britannique diffuse un documentaire tourné en Papouasie Nouvelle-Guinée et titré « My year with the tribe » (Mon année avec la tribu). Le téléspectateur y voit des indigènes vivant dans une cabane suspendue à un arbre.

L’image est frappante sauf que c’est de la fiction. Selon Le Soleil la cabane avait été construite pour les besoins du tournage. D’après The Guardian, la BBC avait reconnu sa faute, prétextant le souci « de rendre le reportage plus attractif ». Le Huffington post avait alors parlé d’ »un aveu scandaleux ».

Deuxième épisode : 2011, toujours. Selon Le Soleil, la BBC est sur la sellette pour avoir ajouté des tarentules en images de synthèse dans un de ses documentaires animaliers. Pour se dédouaner, rembobine le journal, la chaîne avait juré que « depuis que ce programme a été diffusé en 2011, elle a renforcé la formation obligatoire pour tout le personnel sur les lignes directrices éditoriales, les normes et les valeurs ».

Troisième épisode : 2015. The Guardian rapporte que l’équipe de production de la BBC a été prise la main dans le sac dans un documentaire intitulé « Deserts : Life in the furnace » (Déserts : La vie dans la fournaise).

Le tabloïd raconte : « Dans cet épisode, deux éleveurs de chameaux mongols ont tiré des coups de feu en direction d’un loup sauvage alors qu’il traversait le désert de Gobi, puis ont discuté de leur frustration de ne pas l’avoir tué. »

Seulement, précise The Guardian, l’animal visé était un loup semi-domestiqué filmé en train de se diriger vers son maître. La BBC aurait eu recours à ce procédé car son équipe de production n’avait pu trouver un loup sauvage durant le tournage.

avec seneweb

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page