A LA UNEPolitique

LOCALES 2022 : SIX CANDIDATS POUR UNE BATAILLE CAPITALE

Après la phase des investitures, place à la déclaration des candidatures. D’après l’arrêté du Préfet du département de Dakar, Mor Talla Tine, six listes sont validées pour la Mairie de Dakar. Il s’agit, suivant l’ordre de dépôt de la Convergence démocratique Bokk Gis Gis, avec comme tête d’affiche Pape Diop, Benno Bok Yakaar (BBY), conduite par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, la grande coalition Wallu Sénégal (candidat : Doudou Wade), la coalition Sénégal 2034 (candidat : Mame Mbaye Niang), l’Union citoyenne Bunt Bi (Soham Wardini maire sortante) et Yewwi askan Wi de Khalifa Sall, Ousmane Sonko et Cie, qui a désigné Barthélémy Dias.

Diouf Sarr le cheval de Macky pour conquérir enfin Dakar
La coalition présidentielle se vante des résultats des précédentes élections notamment lors des Législatives de 2017, avec le scrutin remporté, dans la capitale sénégalaise, avec plus de 114 000 voix, contre près de 112 000 voix pour la coalition dirigée par Khalifa Sall, mais rêve de battre Khalifa Sall, sur son propre terrain, au testeur des Locales. Le chef de guerre, Macky Sall, a fait de Abdoulaye Diouf Sarr, son cheval de conquête. Pour la petite histoire, en 2014, ce dernier était le seul à avoir échappé à la razzia de Khalifa Sall avec Taxawu Dakar. Aujourd’hui, il coiffe une équipe forte de quatre ministres, deux ministres conseillers, trois Directeurs nationaux et Amadou BA, en chef d’orchestre.

Sauf que, du même bord politique, Mame Mbaye Niang s’est démarqué. Le chef de Cabinet du président de la République, après avoir jeté les bases de sa rébellion, a affiché ses ambitions sous la bannière de la ’’Plateforme Sénégal 2035’’. Pour cette liste, qui concurrence celle de BBY, l’apériste a investi Abdou Khadre Gaye, passant outre les directives du chef.

Benno n’a pas besoin de Mame Mbaye Niang pour gagner à Dakar », a minimisé Zator Mbaye, allié et responsable de l’AFP, candidat pour la Mairie de Mermoz – Sacré Cœur.

Soham Wardini est également en lice. Toutefois, la maire sortante a été cooptée par une petite coalition, Bunt Bi, après son revers au sein de Taxawu Dakar. Au terme d’un suspense sans fin, Khalifa Sall a finalement porté son choix sur l’actuel Maire de Mermoz Sacré Coeur, Barthélémy Dias, qui était d’ailleurs déjà plébiscité par de proches collaborateurs de l’ex – maire de Dakar. Ces derniers reprochaient à celle qui a succédé à Khalifa Sall suite à sa révocation, en septembre 2018, de n’avoir pas suffisamment mouillé le maillot. La brebis échappera-t-elle aux loups ?

Doudou Wade, la surprise du chef au PDS
Un Wade peut en cacher un autre. Alors que Me Abdoulaye Wade était annoncé, une façon de corser le scénario, c’est le neveu qui se lance finalement. Toutefois, Doudou Wade semble être pris de court. Il l’assure à Jeune Afrique : sa propre candidature lui a été « annoncée » lundi 1er novembre, et il a eu un peu de mal à s’en remettre. Plusieurs jours, auparavant, la rumeur courait dans la capitale que c’était son oncle, Abdoulaye, qui allait être tête de liste. Mais « on » en a décidé autrement. Qui est ce « on » ? Doudou Wade répond « le parti ». En militant « discipliné », il a décidé de se ranger à l’avis du parti.

Député à l’Assemblée nationale, en 2002, il espérait, déjà, être investi par le PDS pour diriger la capitale. C’est finalement Pape Diop, un proche d’Abdoulaye Wade qu’il avait débauché du secteur privé à son arrivée au pouvoir en 2000, qui sera sélectionné. C’est en 2009 que Khalifa Sall ravira à ce dernier la Mairie de Dakar, qui reste toujours très convoitée.
avec emedia

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page