International

Mali : Emmanuel Macron annonce des sanctions ciblées « dans les prochaines heures »

Le Président français Emmanuel Macron a condamné mardi à l’issue du Sommet européen tenu à Bruxelles l’arrestation lundi soir du président de la Transition du Mali Bah N’Daw et de son Premier ministre Moctar Ouané par des militaires qui contestent la formation d’un nouvel attelage gouvernemental. Il a en effet qualifié d’inacceptable ce qu’il considère comme « un coup d’Etat dans le coup d’Etat ».

« Nous sommes prêts dans les prochaines heures à prendre des sanctions ciblées », a notamment déclaré M. Macron lors d’une conférence de presse. Il ajoute : « Je précise que, si d’aventure il n’y avait pas un retour à l’ordre de la transition, nous prendrions des mesures immédiates de ciblage contre les responsables militaires et politiques qui entravent la transition ».

Un peu plus tôt dans la journée, le ministre français des Affaires étrangères avait lui aussi dénoncé un « coup de force ». «Nous exigeons la libération des autorités dont la sécurité doit être garantie et la reprise immédiate du cours normal de la transition », a martelé Jean-Yves Le Drian lors d’une séance de questions-réponses à l’Assemblée nationale.
lesoleil

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page