MONDIAL QATAR 2022Sports

Maroc : Critiqué pour son style de jeu défensif, Regragui se défend…

Critiqué pour le style de jeu défensif de son équipe, le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui, a haussé le ton ce mardi à la veille de la demi-finale de la Coupe du monde 2022 face à l’équipe de France. 

Première équipe africaine à atteindre le dernier carré de la Coupe du monde, le Maroc bénéficie d’une belle cote de sympathie. Mais le style de jeu des Lions de l’Atlas, qui subissent beaucoup et laissent volontiers le ballon à l’adversaire, ne fait pas l’unanimité. D’ailleurs, après leur élimination, l’Espagne en huitièmes de finale (0-0, 0-3 tab) puis le Portugal en quarts de finale (0-1), ne se sont pas fait prier pour exprimer leur frustration.

W. Regragui – «gagner avec le minimum» Présent ce mardi en conférence de presse à la veille de la demi-finale contre l’équipe de France, le sélectionneur marocain Walid Regragui a tenu à mettre définitivement les points sur les i. Le technicien a défendu son approche et dénoncé le dogme du jeu de possession. «Cette possession de balle, mais c’est extraordinaire comment ça vous fait rêver», a taclé l’ancien défenseur de Grenoble, particulièrement mordant sur le sujet. «70% de possession et tu tires que deux fois (une référence aux matchs contre l’Espagne et le Portugal, ndlr). Et les expected goals aussi : « on aurait dû gagner, on avait 4% d’expected goals ». Nous, on est là pour gagner, c’est tout. (…) Arrêtons avec les statistiques. Je vais demander à Gianni Infantino qu’il rajoute des points au-delà de 60% de possession. On tient un truc là.»

Après cette sortie pleine d’ironie, le vainqueur de la dernière Ligue des Champions africaine avec le Wydad Casablanca a rendu un hommage assez déroutant au style de jeu des Bleus champions du monde en 2018, avec un football minimaliste. «On peut gagner, avec le minimum. Ce qu’on veut : concéder le moins de xG possible. La France avait tout compris en 2018, elle a explosé tout le monde comme ça, il faut prendre exemple sur eux» , a confié le natif de Corbeil-Essonnes. Regragui le pragmatique Plus que de véritables convictions défensives, Regragui fait donc preuve avant tout de pragmatisme. «Quand t’as De Bruyne ou Bernardo Silva, c’est sûr que tu as le ballon» , a ainsi rappelé l’ex-protégé de Rudi Garcia, comme pour souligner que le Maroc se bat avec ses armes, lui qui a affronté des sélections comme la Croatie (0-0), la Belgique (2-0), l’Espagne et le Portugal, qui lui étaient toutes supérieures sur le papier (à l’exception du Canada, 2-1). «On a joué les grosses cylindrées du Mondial, on a peut-être le parcours le plus difficile. A chaque fois, on nous prédit l’élimination et on est encore là avec nos valeurs. (…) Donc on va se battre demain pour aller plus loin» . Les Bleus sont prévenus !

source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page