Actualités

#Mbour – Intégration de la formation professionnelle dans les daaras : Le 3Fpt accompagne plus de 200 talibés – Lequotidien

Avec le programme Xeeyu ndaw gni, plus de 200 talibés vont être formés en plomberie, Msi, installation et maintenance de systèmes d’irrigation connectés à l’énergie photovoltaïque, l’aviculture et l’horticulture.

Par Alioune Badara CISS – Le Fonds de financement de la formation professionnelle (3Fpt) a financé un programme de formation à hauteur de 50 millions 463 mille F Cfa pour la formation de 126 personnes en plomberie et installation et maintenance des systèmes d’irrigation. Il a signé des conventions de partenariat avec des organisations sociales telles que Génération Salih, le Daara de Koki à Louga et la fondation Thierno Mansour Barro de Mbour. Après 20 jours de formation, dénommée «Un talibé, un métier», alignée au Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion des jeunes Xeeyu ndaw gni. Selon Cheikh Ahmed Tidiane Sèye, chargé de programme «Un talibé, un métier», ce projet est réalisé en collaboration avec la fondation Thierno Ahmadou Barro et le 3Fpt, comme partenaire financier, il a pour objectif de contribuer à l’emploi et à l’insertion des talibés par le renforcement, la certification et la formation. «C’est un projet qui vise à accompagner plus de 200 talibés dans des métiers porteurs (plomberie, Msi, installation et maintenance de systèmes d’irrigation connectés à l’énergie photovoltaïque, l’aviculture et l’horticulture). Aujourd’hui, nous assistons à la cérémonie de clôture de la première cohorte. Nous avons développé, avec Enda Graf, un format dénommé A3 pour accompagner la formation professionnelle des talibés dans le cadre de notre collaboration et l’objectif visé c’est de voir comment intégrer la formation professionnelle dans les daaras et grâce à la 3Fpt, nous avons réussi cette ambition qui consiste à former, à certifier et à accompagner à l’insertion des talibés qui ont longtemps été marginalisés dans le système. Nous tendons vers un format A4 pour intégrer la dimension entrepreneuriale», déclare le chargé du programme «Un talibé, un métier».

Cette phase-pilote a démarré avec 25 talibés qui sont formés en plomberie, tous venus des daaras de la région de Thiès. «C’est une formation professionnelle, nous pensons que pour vraiment avoir un Sénégal émergent, nous avons besoin des ouvriers qualifiés. Le Sénégal a besoin de jeunes qualifiés, c’est pourquoi nous avons misé sur la formation professionnelle pour les accompagner à l’insertion et d’ailleurs, l’Etat a mis en place plusieurs programmes. Je pense que c’est le moment d’intégrer les talibés qui maîtrisent le Coran et qui ont les compétences pour intégrer les entreprises, c’est pourquoi nous pensons que c’est un programme qui est arrivé à point nommé pour transformer notre cher Sénégal», se réjouit Cheikh Ahmeth Tidiane Sèye.

Par ailleurs, il souligne que le programme va accompagner les talibés à l’insertion. «Mais, il va d’abord suivre les grandes étapes de ce projet qui sont la formation, la certification et l’accompagnement à l’insertion», ajoute-t-il. Après cette étape, il a rassuré les bénéficiaires que le programme a négocié récemment avec le 3Fpt, «qui a accepté, une fois formés, l’ensemble des talibés lorsqu’ils ont également leur diplôme de Cps». «Nous sommes prêts à les accompagner, en collaboration avec la Der, comme salariés dans les entreprises, mais également ceux qui veulent travailler en entrepreneuriat, les financer pour qu’ils puissent créer des entreprises, recruter même d’autres ouvriers pour développer davantage le métier de plomberie», souligne M. Sèye.
abciss@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page