A LA UNELe saviez vous

Mortalité maternelle au Sénégal: près de 800 femmes décédées en 2020, en donnant la vie

Le Directeur de la Santé de la mère et de l’enfant, Dr Amadou Doucouré, a révélé lundi que 791 décès maternels ont été recensés en 2020 dans les structures de santé à travers le pays.

« En 2020, nous avons en termes de décès maternels 791 décès. Et uniquement dans la région de Tambacounda, nous sommes à 100 décès, la région de Dakar est à 99 décès. Globalement, il y a une tendance à la baisse de la mortalité maternelle, qui est passée de 392 à 236 décès pour 100 000 naissances vivantes (NV), entre 2010 et 2017, soit une réduction de 39,8% du nombre total de décès maternels », a indiqué lors du forum de plaidoyer des parlementaires pour l’instauration d’une journée nationale de lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infanto juvénile au Sénégal, organisée à l’initiative du Réseau des parlementaires en population et développement

D’après le spécialiste, les régions de Kaffrine, Tambacounda, Kédougou, Sédhiou, Kolda, Ziguinchor sont celles où l’on note le plus grand nombre de décès maternels.

Toutefois, a-t-il rassuré, le ministère de la Santé et de l’Action sociale compte dérouler un ambitieux projet qui va permettre de recruter 1008 agents, de même que la réouverture de tous les blocs opératoires.

« Malgré tous ces efforts, il y a des défis qui interpellent et nous sommes engagés d’ici 2030 à atteindre l’objectif de développement durable, d’où l’intérêt d’intensifier les interventions », a souligné Dr Doucouré, ajoutant qu’« aujourd’hui, il y a de l’espoir qui est permis avec l’ouverture de certains hôpitaux, l’ouverture prochaine des blocs opératoires fermés depuis plus de 10 ans, le repositionnement de la planification familiale ».
avec lesoleil.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page