Accueil Actualités Ndiagne Fall, un village du Gandiol handicapé par l’absence d’électricité

Ndiagne Fall, un village du Gandiol handicapé par l’absence d’électricité

0

 (APS) – Ndiagne Fall, une localité située dans le Gandiol, se trouve confrontée à de nombreuses difficultés qui impactent sur son développement, mais le manque d’électricité est encore plus handicapant pour ses activités, a affirmé Talla Fall, le chef de ce village.

« Nous sommes confrontés à beaucoup de difficultés, mais celle qui nous tient le plus à cœur reste [l’absence d’électricité] », a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.

Les activités économiques de Ndiagne Fall, « essentiellement tournées vers le maraîchage, connaitraient un développement important si seulement l’électricité était disponible », a indiqué Talla Fall.

« Nous avons des difficultés pour arroser nos champs. Nous utilisons le solaire qui a ses contraintes, car à certaines heures, nous ne pouvons l’avoir », a-t-il souligné, assurant que « toutes les spéculations peuvent être valorisées [à Ndiagne Fall] ».

L’eau est certes disponible, mais il faut de l’électricité pour la tirer, renchérit Abdou Fall, un habitant de Ndiagne Fall qui, faute de moyens pour arroser son champ, se limite à emblaver une superficie « en deçà de ses capacités réelles. »

Il s’y ajoute que Ndiagne Fall se trouve dans une zone enclavée qui n’est desservie par aucune piste, selon Talla Fall.

Aussi, « pour évacuer la récolte et alimenter les marchés des grandes villes, c’est la croix et la bannière », selon le chef de village de Ndiagne Fall.

« Nous payons cher pour aller à Potou, Rao ou Léona afin d’évacuer nos produits vers les grands centres urbains, alors qu’une piste de cinq kilomètres aurait pu faire notre affaire », lance-t-il, avant d’inviter les pouvoirs publics à « se pencher sur les problèmes du Gandiol en général ».

La conviction dans ce village, c’est qu’avec l’électricité et un bon encadrement, « aucun jeune n’aurait pensé à se rendre en Espagne » pour s’y adonner à des activités qu’il peut faire au Sénégal.

Ndiagne Fall ne dispose pas également de poste de santé, souligne Talla Fall, selon qui « pour accoucher, les femmes sont obligées de se déplacer en charrette vers le poste le plus proche qui se trouve à Léona, distant de 20 km […] ».

De même, Ndiagne Fall ne comptant pas d’école, ses habitants sont obligés de scolariser leurs enfants à Wehé, le village le plus proche.

Les réseaux de téléphonie mobile ne fonctionnent pas non plus à Ndiagne Fall, une localité sans antennes-relais, ce qui constitue un handicap pour les habitants du village qui se sentent un peu limités dans leurs rapports avec le monde extérieur.

Article précédentManifestations contre l’emprisonnement de Sonko : un jeune encore tué, Ziguinchor enregistre son 3e mort en 24h
Article suivantLa Bad note un ralentissement du Pib de 4,4 % en 2021 à 3,8 % en 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici