Accueil Justice Ndour acquitté du viol : Le juge a si tort, pour le...

Ndour acquitté du viol : Le juge a si tort, pour le Parquet

0

Jugé pour un viol présumé sur sa domestique de 16 ans, Sitor Ndour, qui a été placé sous mandat de dépôt au mois d’août et risquait 10 ans de prison, a été acquitté par la Chambre criminelle qui a vidé l’affaire hier. L’ancien Directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) a été blanchi au bénéfice du doute.

Par Justin GOMIS – Le soulagement doit être à la hauteur du choc. Après 8 mois de détention, Sitor Ndour retrouve la liberté. Et il va passer même la fête de Korité chez lui. Pour lui, c’est un soulagement, car il a toujours nié les accusations. Pour un viol présumé sur sa domestique de 16 ans, Sitor Ndour a été placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du Deuxième cabinet au mois d’août dernier. Lors des plaidoiries, la partie civile a réclamé 50 millions de francs Cfa à titre de réparation. Le procureur a, lors de son réquisitoire, demandé au Tribunal une réclusion criminelle de 10 ans contre l’ancien directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud). Il a toujours soutenu qu’il s’agissait d’une affaire de chantage et de tentative d’extorsion de fonds. L’ancien Dg a d’ailleurs porté plainte contre la mère de la victime pour diffamation.

Pour ses avocats, qui avaient plaidé la relaxe, c’est un soulagement. Ce n’est même pas une surprise. «Il n’a jamais été question de viol dans ce dossier. La famille de la victime ne cherchait qu’à soutirer de l’argent à Sitor Ndour et nuire sa réputation», assure Me El Hadj Diouf sans mettre de gants. Il poursuit avec un grand sourire : «Si vous connaissiez ce dossier, vous n’alliez jamais parler de viol. Il n’y a aucune trace de viol, aucune. Au contraire, ce qui se passe dans ce dossier, c’est le besoin de s’enrichir sans cause. Ils ont voulu s’enrichir en soutirant de l’argent à Sitor Ndour. Mais leur plan a été contrecarré par ce verdict. Un verdict clair et net.» Me El Hadji Diouf n’a pas évidemment le triomphe modeste au moment de savourer ce moment de victoire.

Après cet épisode, le responsable politique va sans doute vouloir relancer sa carrière politique. Cette arrestation fut un coup dur pour le président du Conseil d’administration (Pca) de la Société d’aménagement des eaux du Delta (Saed), qui n’a jamais réussi à faire décoller sa carrière politique à Fatick. Il y a perdu les dernières élections locales. Ami proche de Macky Sall dont il a été le chef de Cabinet à la Primature, il l’avait lâché pour un poste de Directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) après sa rupture avec le régime Wade en 2008. Après l’accession au pouvoir de Macky, il avait rallié Benno bokk yaakaar quelques mois plus tard, mais il ne sera plus admis dans la proximité du chef de l’Etat. Il restera même à la périphérie en se contentant d’un banal poste de Pca de la Saed, alors qu’il aurait pu être l’un des hommes forts du pouvoir. Grandeur et décadence…
justin@lequotidien.sn

Article précédentALIOUNE DIAGNE, ANCIEN DIRECTEUR GENERAL AXA SENEGAL : L’étoffe d’un grand manager
Article suivantBlocage du Cese : Idy se plaint chez Macky

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici