Accueil Actualités Niger: manifestations de soutien à la junte pour la fête nationale

Niger: manifestations de soutien à la junte pour la fête nationale

0

(rfi.fr)- Ce 3 août, c’est le jour de fête nationale au Niger. Le pays célèbre le 63e anniversaire de son indépendance. Mais cette année, pas de défilé militaire. Ce matin, des rassemblements ont eu lieu à Niamey où des centaines de manifestants ont affiché leur soutien aux militaires putschistes.

À Niamey, la manifestation s’est achevée en fin de matinée, ce 3 août 2023. Un rassemblement est prévu ce jeudi après-midi à 15h00, au stade Général Seyni Kountché.

Ce matin, des milliers de personnes, essentiellement des hommes et des jeunes, se sont retrouvées place de la Concertation pour deux heures de meeting pendant lesquelles plusieurs discours ont été prononcés, notamment par des membres la société civile, issus de la coalition M62, connue pour ses positions contre la présence militaire française.

Dans la foule, des vêtements à l’effigie du général Abdourahamane Tchiani – commandant de la Garde présidentielle à l’origine du coup d’État et président de la junte du Comité national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) – et quelques drapeaux russes.

Beaucoup de slogans contre la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont également été entendus. Cette dernière a lancé un ultimatum d’une semaine aux putschistes pour déposer les armes. D’autres slogans ont aussi été scandés contre la présence militaire française. Des manifestants ont d’ailleurs défilé pacifiquement devant l’ambassade de France, sans heurts.

Des éléments de la Garde nationale du Niger avaient assuré un cordon de sécurité entre la représentation française et les manifestants.

Concernant l’intérieur du pays, à Agadez, là aussi des centaines de personnes sont sorties en soutien à la junte. C’est une première dans cette ville emblématique du centre du pays qui n’avait pas pris parti depuis le début de la crise.

La situation très calme pour l’instant à Maradi, capitale économique située à quelques dizaines de kilomètres de la frontière avec le Nigeria. Elle subit de plein fouet les sanctions de la Cédéao.

Article précédentNiger: la France annonce la fin de son opération d’évacuation
Article suivantLe Sénégal recherche une cagnotte de 120 milliards FCFA sur le marché financier de l’UEMOA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici