ActualitésMONDIAL QATAR 2022Sports

Objectif – Après un Mondial raté et la perte de la première place africaine : Senghor presse Cissé !

Le Sénégal termine l’année 2022 avec une gueule de bois, marquée par un Mondial raté et la perte de la première place africaine, revenue au Maroc. Suffisant pour les Fédéraux d’alerter en vue de la prochaine échéance «Côte d’Ivoire 2024». Aliou Cissé est averti !

Par Hyacinthe DIANDY – Réuni jeudi, le Comité exécutif (Comex) de la Fédération sénégalaise de football (Fsf) a abordé le Mondial qatari qui a vu les Lions sortir de la compétition dès les 8es de finale. Une élimination honorable, si on sait que les coéquipiers de Kalidou Koulibaly sont tombés devant plus forte qu’eux : l’Angleterre. Mais une sortie quand même qui ne cadre pas avec l’objectif assigné au sélectionneur, qui était les quarts de finale.

Du coup, c’est l’heure du bilan. Et au sortir de la réunion du Comex, le président de la Fsf, Me Augustin Senghor, s’est exprimé à ce sujet : «Concernant le bilan du Mondial, je pense que c’était important de faire une évaluation par la présentation de différents rapports, notamment celui du Dtn.» Selon le patron du football sénégalais, Mayacine Mar «a évoqué tous les aspects techniques de la préparation et de la participation. Il a relevé les points négatifs et positifs pendant le séjour qatari. Il a mis le doigt sur ce qui, à ses yeux, n’a pas marché. Avec le Dtn, nous avons pu avoir des débats et échanger. Nous avons fait un certain nombre d’observations par rapport aux choses qui doivent évoluer et changer pour qu’on puisse rester le plus longtemps encore dans ce spiral positif de résultats».

Me Senghor : «Nous sommes en train de travailler sur la conservation de la Can…»
Une transition vite trouvée par Me Senghor, qui se projette déjà sur les prochaines échéances, comme pour lancer un message fort au sélectionneur. «Pour nous (Fédération), il est hors de question, après avoir atteint le graal en début d’année en remportant la première Coupe d’Afrique des nations de notre histoire, qu’on s’en contente. Nous sommes encore plus ambitieux que jamais. Nous sommes en train de travailler sur la conservation de la Can en janvier 2024 en Côte d’Ivoire. On s’en donnera les moyens», a promis le président de la Fsf, par ailleurs premier vice-président de la Caf. Il a dit, dans la même foulée, attendre le rapport du sélectionneur national, en rassurant : «Nous allons l’étudier de manière plus approfondie.»

En clair, le rapport d’El Tactico ne va pas passer comme lettre à la poste. Car il est vrai qu’au Qatar, tout n’a pas été nickel sur le plan technico-tactique. Et qu’il faudra vite en tirer les leçons. «Côte d’Ivoire 2024» c’est si… près. Avec un président de Fédération si pressé de retrouver «ce spiral positif de résultats», Cissé est donc sous pression !
hdiandy@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page