Economie

Olivier Buyoya nommé directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest

M. Buyoya travaillera en étroite collaboration avec la Banque mondiale, les partenaires au développement et les acteurs des secteurs public et privé afin de renforcer les programmes d’investissement et de services-conseils d’Ifc dans cette région qui dispose d’un grand potentiel d’investissement, de création d’emplois et de croissance, mais qui fait aussi face à un certain nombre de défis, y compris l’inflation, l’insécurité alimentaire et le changement climatique.
 
De nationalité burundaise, M. Buyoya a occupé divers postes de direction au cours de ses 15 ans de carrière à Ifc, et mettra à profit sa vaste expérience dans le domaine du développement international dans son nouveau poste qui sera basé à Dakar, au Sénégal.
 
Avant de prendre ses nouvelles fonctions, M. Buyoya était représentant régional d’Ifc pour le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali et le Niger, un poste dans lequel il a supervisé la mise en œuvre de projets de développement à fort impact et aidé Ifc à mobiliser 2 milliards de dollars d’investissements.
 
« Je me réjouis d’assumer ces nouvelles fonctions et je suis impatient de contribuer à renforcer le soutien d’Ifc en Afrique de l’Ouest, une région dynamique au potentiel immense », a déclaré M. Buyoya. Selon lui, bien que l’Afrique de l’Ouest soit confrontée à des défis locaux et mondiaux, il est possible d’aider les pays de la région à bâtir des économies plus fortes et plus durables en renforçant les investissements du secteur privé, notamment dans des secteurs clés comme l’agriculture, les énergies vertes et l’économie numérique. 
 
« Les compétences personnelles et professionnelles d’Olivier Buyoya sont un véritable atout pour ce poste important. Je suis convaincu qu’il contribuera activement, en tant que nouveau directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest, à la réalisation de projets qui soutiendront le développement du secteur privé et la création d’opportunités, dans l’ensemble des 13 pays qu’il couvrira », a souligné Sérgio Pimenta, vice-président d’Ifc pour l’Afrique.
Avant de rejoindre Ifc, M. Buyoya a travaillé pour Bnp Paribas Fortis à Bruxelles, en Belgique. Il est titulaire d’un master en gestion de la Reims management School en France.
 
En Afrique de l’Ouest, Ifc s’attèle à soutenir les chaînes de valeur agro-industrielles, à combler les déficits en matière d’infrastructures et de connectivité, à promouvoir l’inclusion numérique, à soutenir l’accès au logement abordable, à renforcer le secteur de la santé, à favoriser le développement de l’industrie manufacturière et à accroitre le financement pour les micro, petites et moyennes entreprises.
 
 La Société financière internationale (Ifc), membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les marchés émergents. Elle est active dans plus de 100 pays et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et de débouchés dans les pays en développement. Au cours de l’exercice 2022, IFC a engagé un montant record de 32,8 milliards de dollars au profit de sociétés privées et d’institutions financières dans des pays en développement, mobilisant ainsi les capacités du secteur privé pour mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée dans des économies aux prises avec les conséquences d’une conjonction de crises mondiales.
Adou FAYE
 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page