Accueil Actualités Philipe Lalliot sur le mouvement Frapp/France Dégage : «Je n’imagine pas un...

Philipe Lalliot sur le mouvement Frapp/France Dégage : «Je n’imagine pas un mouvement qui s’appellerait Frapp/Sénégal Dégage, en France»

0

Un mouvement similaire au Frapp/France Dégage ne saurait prospérer en France. S’indignant ainsi contre l’idéologie prônée par ce mouvement citoyen sénégalais, l’ambassadeur de la France, Philipe Lalliot, juge que celui-ci promeut une position contraire aux relations franco-sénégalaise. Philippe Lalliot était parmi les ambassadeurs présents à la conférence de presse de la Chef de la Délégation de l’Union européenne (Ue) hier, mardi 25 avril 2023.

Rien des relations entre le Sénégal et la France ne milite à la promotion d’un mouvement qui souhaite le retrait de la France de la vie sociale et économique sénégalaise et qui véhicule une philosophie pareille. L’ambassadeur de la France au Sénégal, Philippe Lalliot, en est convaincu. Prenant part à la conférence de presse de démarrage de la quinzaine de l’Union européenne (Ue) hier, mardi  25 avril 2023, il dit ne concevoir la relation bilatérale entre le Sénégal et la France autrement que ce qu’elle est présentement. «Je n’imagine pas un mouvement qui s’appellerait Fapp/Sénégal Dégage en France. Ça tomberait sur le coup de la loi et serait tellement étranger aux relations que nous entretenons avec la communauté sénégalaise en France qui est très bien intégrée».

Philipe Lalliot dit aussi n’avoir que de la tristesse, en voyant se développer un slogan comme Fapp/France Dégage. «Ça fait 4 ans que j’ai la chance et le privilège d’être ambassadeur de la France au Sénégal. Je vais bientôt quitter mes fonctions. Lorsque je me retourne et j’essaie de faire le bilan de ces années, de manière testamentaire, je trouve que la relation entre la France et le Sénégal se porte bien. Elle se nourrit de beaucoup de projets, d’ambitions partagées, de liens ancestraux et séculaires et de communautés installées de part et d’autres». Sur ce fond, affirme-t-il,  «avoir un mouvement comme  Fapp/France Dégage m’attriste. Ce n’est pas ainsi que je conçois les relations entre les deux grands pays qui se connaissent si bien et qui s’apprécient tant».

Philippe Lalliot d’ajouter aussi : «En ce qui me concerne, c’est le cas pour le gouvernement français que je représente et les autorités sénégalaises, l’idéologie de Fapp/France Dégage est très éloignée de la manière dont nous concevons nos relations». La coopération entre la France et le Sénégal vise, selon lui, à favoriser le multilatéralisme, le dialogue et le partenariat sur un même pied d’égalité.

Fatou NDIAYE

Article précédentClaude Leroy, ancien sélectionneur des lions : «Je ne vois pas Sadio Mané au Bayern la saison prochaine»
Article suivantSituation politique et sociale : Aïssata Tall Sall chante une démocratie aux institutions fortes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici