Société

Sécurité alimentaire : 680 femmes et 120 jeunes seront accompagnés dans les communes de Dakar

Le Projet Femmes engagées pour le développement inclusif et l’autonomie alimentaire dans les communes (Fediacc) lancé le 29 avril 2021 vise à renforcer la résilience des communautés dans les communes.

Les femmes sont le fer de lance du développement à l’échelle locale. Plusieurs d’entre elles ont vu leurs activités affectées par la pandémie du coronavirus. C’est dans ce contexte, avec l’appui de l’Agence française de développement, qu’il a été décidé de lancer le Projet Femme engagées pour le développement inclusif et l’autonomie alimentaire des communes (Fediacc) dénommé « Suxali Jigeen. Les femmes qui sont dans la production maraîchère, la transformation et la restauration sont particulièrement touchées.

« Le projet Fediaac qui vise à améliorer la sécurité alimentaire des populations dans les différentes communes cibles. Il compte toucher 680 femmes actives dans le maraîchage, la transformation des produits locaux, la restauration de rue et 120 jeunes dans l’entreprenariat », justifie Cheikh Sèye, le chargé du projet Suxali jigeen. Déjà dans les communes de Pikine Nord, Pikine Ouest, Malika et Rufisque Est, le renforcement des capacités des maraichères, des transformatrices, et des restauratrices est en cours avec comme résultats attendus la réalisation de l’autonomie alimentaire et la territorialisation des politiques publiques. Il est d’ailleurs prévu la formation des bénéficiaires en techniques agricoles, économiques, en environnement et en bonnes pratiques en matière d’hygiène.

La Représentante de l’Agence française de développement (Afd), Alexandra Diaby, a présenté les raisons qui ont prévalu à l’éligibilité au financement dans le cadre de l’initiative de santé commun. « Ces projets, portés par 20 Organisations de la société civile (Osc) françaises et leurs partenaires nationaux, relèvent de 2 grands domaines d’intervention : d’une part la santé, l’hygiène et la protection sociale, d’autre part la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et l’agriculture durable », a souligné la Représentante de l’Afd qui a dégagé une enveloppe de 450.000 Euros pour accompagner la mise en œuvre de ce projet dans les communes. Rappelons que ce projet a été porté par Wecf en collaboration avec Enda Graf Sahel.
le soleil
Idrissa SANE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page