Economie

SENEGAL-ECONOMIE LE PIB S’EST BONIFIÉ DE 1,4 % AU QUATRIÈME TRIMESTRE 2020 (ANSD)

APS

Au quatrième trimestre 2020, le produit intérieur brut en volume du Sénégal s’est bonifié de 1, 4 % en comparaison de son niveau du précédent trimestre, a annoncé l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Cette bonification du PIB en volume, corrigé des variations saisonnières est en lien avec l’accroissement des valeurs ajoutées des secteurs du primaire (1, 8 %), du secondaire (1, 2 %) et du tertiaire (2, 4 %), indique la structure dans une note consacrée aux récentes évolutions économiques.

La production industrielle s’est, dans le même temps, renforcée, enregistrant une augmentation de 16, 6%, tandis que le chiffre d’affaires dans l’industrie a progressé de 23,7%, comparativement à celui de la même période de 2019.

L’ANSD relève cependant qu’hormis les services immobiliers et spécialisés, scientifiques et techniques, le chiffre d’affaires dans les services est ressorti en baisse.

Le nombre moyen d’employés salariés dans le secteur moderne hors administration publique a reculé de 8,6% au quatrième trimestre 2020, comparativement à celui de la période correspondante en 2019, a-t-on appris par la même source.

En revanche, elle souligne que les rémunérations globales ont progressé de 2,9% sur la même période avec des heures hebdomadaires moyennes globales ayant augmenté de 0,5 % sur la période (+0,5%).

S’agissant des échanges extérieurs, les importations se sont relevées de 4,6% tandis les exportations ont fléchi de 0,5%, fait savoir l’ANSD qui note qu’au titre des prix, le quatrième trimestre 2020 a été marqué par un relèvement de 0,5% des prix à la consommation et de 3,0% de ceux à la production industrielle.

Par ailleurs, les prix de production des services de soutien et de bureau, d’hébergement et de restauration ainsi que ceux des services spécialisés, scientifiques et techniques ont régressé, mentionne le rapport.

Il y est expliqué que les prix des services immobiliers, de transport et d’entreposage sont demeurés stables sur la période considérée, alors que le coût de la construction a progressé de 1 %.

’S’agissant des échanges extérieurs, les prix à l’exportation ont diminué de 2,4%. De même, ceux à l’importation se sont repliés de 3,6%. Les termes de l’échange se sont améliorés sur la période sous revue en passant de 1,17 à 1,19’’, peut-on lire.

AKS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page