Société

Sirops mortels pour les enfants : Des stocks saisis au Sénégal

Les trafiquants ne reculent devant rien. Il a fallu la vigilance de la Brigade commerciale des Douanes de Keur Ayip, logée dans Subdivision de Kaolack, pour éviter que des produits mortels se retrouvent dans les marchés. En réalisant une saisie d’un lot de faux médicaments dont 660 grammes de morphine, les Gabelous ont surtout mis la main sur des flacons de sirop incriminés dans le décès d’enfants en République de Gambie.

Après que 66 enfants auraient trouvé la mort suite à l’utilisation de sirops contre la toux en Gambie, les autorités sanitaires du Sénégal ont lancé leur système d’alerte, surtout que ces produits ne disposent pas d’autorisation de mise sur le marché. Ce drame avait poussé l’Oms à lancer une alerte pour le retrait des produits incriminés, fabriqués par une entreprise pharmaceutique indienne, du marché.

Au début de l’affaire, qui avait poussé Banjul à ouvrir une enquête et à retirer des rayons pharmaceutiques, les sirops en question, l’Agence de réglementation pharmaceutique du Sénégal avait assuré que les produits incriminés ne détiennent pas une autorisation de mise sur le marché dans le pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page