Politique

Trafic présumé de passeports diplomatiques : les députés Sall et Biaye livrés à la justice

C’est acté. L’Assemblée nationale a levé mardi en séance plénière l’immunité parlementaire des députés El Hadj Mamadou Sall et Boubacar Viliemmbo Biaye, cités dans une affaire de trafic présumé de passeports diplomatiques et de visas.

Lors de l’audience, les parlementaires ainsi que le ministre de la Justice, Me Malick Sall, ont tous manifesté leur volonté de voir la justice tirer cette affaire au clair.

Dans sa prise de parole, M. Biaye rassure qu’il est prêt à prendre toutes ses responsabilités demandant ainsi à ses collègues de lever son immunité parlementaire afin de permettre à la justice de « mieux faire son travail ».

La procédure a été enclenchée après la saisine officielle du bureau de l’Assemblée nationale par le ministère de la Justice, le 4 octobre dernier.

Cette histoire de trafic de faux passeports diplomatiques a éclaté début septembre, impliquant deux députés de la majorité présidentielle. Un sieur E. D. Kondé avait été appréhendé par des éléments de la Division des investigations criminelles (DIC) avec des documents.

Durant l’enquête, il a avoué que « ses collaborateurs députés le recevaient respectivement au niveau de leur bureau. Et, en complicité avec ces derniers, il confectionnait des certificats de mariage à leurs clientes pour l’obtention de passeports diplomatiques ». S.G

Partager

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page