A LA UNESociété

Tragédie de Sakal : Récit d’une journée noire

Le bilan de l’accident de la route survenu lundi matin à Gueune Sarr, village situé dans la commune de Sakal, région de Louga, est évidemment lourd avec 19 morts sur le coup, 3 par la suite. Le Premier ministre, Amadou Ba, qui était au chevet des blessés, a mesuré le chemin à parcourir pour remettre de l’ordre sur nos routes.

Après Sikilo, Gueune Sarr est apparu sur la carte de manière brutale. Situé dans la commune de Sakal, région de Louga, ce village a vécu un accident ayant coûté la vie à 22 personnes. Les victimes revenaient d’un mariage. Il est 14 heures passées. L’hélicoptère de l’Armée de l’air, avec à son bord 7 blessés graves, s’envole du stade Alboury Ndiaye de Louga. Des­tination Dakar. L’appareil laisse derrière lui un silence pesant. Le convoi de la délégation gouvernementale prend ensuite la direction de l’Hôpital Amadou Sakhir Mba­ye de Louga où sont internés les autres blessés de l’accident de Sakal survenu lundi aux aurores. Les visages sont fermés. En larmes, les proches guettent les nouvelles depuis l’annonce de la tragique collision entre un car communément appelé «Ndiaga Ndiaye» et un camion. «Rien ne m’a échappé. J’ai tout vu venir. J’ai pris départ à la station Shell à Louga après la prière de l’aube. C’est à une dizaine de kilomètres de Louga que j’ai croisé un véhicule de transport en commun. L’accident a eu lieu dans une zone très fréquentée par les animaux. Il a heurté un âne qu’il voulait éviter avant de quitter sa trajectoire. C’est ainsi qu’est venu le choc. J’ai eu des fractures. J’ai trop souffert. Mais je remercie Dieu», retrace le chauffeur du camion, Abdourahmane Cissé. Difficile pour lui de sortir les mots. Dans la cabine, il est entouré de ses proches, venus à son chevet.

A l’extérieur, une foule immense est venue aux nouvelles. Les uns et les autres se consolent. Les proches des victimes n’étaient seuls. Il y avait une forte présence du gouvernement dont le Premier ministre, Amadou Ba. «Le chef suprême des Armées a demandé à l’Etat-major des armées de dépêcher un hélicoptère qui est arrivé ce matin (Ndlr hier) à Louga et qui a pu rapatrier 6 personnes, 7 plutôt dont l’une est décédée en cours d’évacuation. C’est un accident où il y a eu 49 victimes. 19 sont décédées sur le coup. 3 ont été transférés, des blessés, vers Saint-Louis, les autres blessés sont pris en charge ici à Louga. Un avion a été également positionné à Saint-Louis pour le transport d’un plus grand nombre de blessés, mais les médecins ont jugé que les autres blessés pouvaient être pris en charge sur place», informe le Pm. Pour lui, l’heure est grave. Il dit : «L’Etat mettra en œuvre ces mesures avec toute la rigueur requise. Bien sûr, nous continuerons d’échanger avec les chauffeurs, les trans­porteurs pour que l’intérêt général soit au-dessus des intérêts particuliers, pour que l’on puisse préserver la vie, la sécurité et l’intégrité physique des citoyens, ou d’une manière générale des voyageurs, qu’ils soient sénégalais ou étrangers.»
Par Aliou DIALLO (Envoyé spécial à Louga)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page