Economie

Une bonification de 0,6% obtenue au 2ème trimestre 2022

Selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), ce résultat est en liaison avec la performance des services d’information et de communication (+3,8%), de l’enseignement (+1,6%) et du commerce (+0,2%).

Cependant, explique l’Ansd, la progression de la valeur ajoutée de ce secteur a été amoindrie par la baisse des activités de transport (-3,1%) due au repli des activités d’entreposages et autres activités auxiliaires du transport. Par rapport au trimestre correspondant de 2021, la valeur ajoutée du secteur tertiaire s’est accrue de 3,7% en volume. Cette croissance est imputable à la bonne tenue des services d’information et de communication (+14,9%), d’hébergement et restauration (+7,7%), des services aux entreprises (+5,0%) et de l’enseignement (+3,8%).

En variation trimestrielle, relève l’And,  la consommation finale globale s’est rehaussée de 0,5% au deuxième trimestre de 2022. En particulier, la consommation finale des ménages et des Isblsm s’est accrue de 0,5%. Celle des administrations publiques est ressortie à +0,7%.

En glissement annuel, la consommation finale globale a augmenté de 5,2%, par rapport au deuxième trimestre de 2021. Cet accroissement est expliqué par le relèvement de la consommation des ménages et des ISBLSM (+5,3%). En sus, la consommation finale des administrations publiques (+4,6%) s’est améliorée, sur la même période.

Adou Faye 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page