InternationalSociété

Visite de la Reine Máxima à Dakar : Les politiques de financement inclusif au menu des discussions

lequotidien

La conseillère spéciale du secrétaire général des Nations unies pour la finance inclusive pour le développement (Unsgsa) effectue une visite virtuelle au Sénégal les 19 et 21 janvier 2021. A cette occasion, la Reine Máxima du royaume des Pays-Bas a prévu «de discuter de l’accélération des politiques de financement inclusif – en particulier liées aux services financiers numériques et dans le contexte du Covid-19 – pour améliorer la vie des populations à travers le pays.
Tout au long de la visite virtuelle, la Reine des Pays-Bas s’adressera aux dirigeants des secteurs public et privé, et organisera une table ronde avec des partenaires au développement internationaux et des représentants du secteur des technologies financières. En ce qui concerne les autorités nationales et régionales, l’Unsgsa échangera avec le Président Macky Sall, Abdou­laye Daouda Diallo, ministre des Finances et du budget, Yankhoba Diattara, ministre de l’Economie numérique et des télécommunications, Zah­ra Iyane Thiam, ministre de la Microfinance, de l’économie sociale et solidaire ainsi que Tiémoko Meyliet Koné, gouverneur de la Bceao», selon les services du ministère des Finances et du budget.
Ladite visite, d’après le ministère de Abdoulaye Daou­da Diallo, «fait suite à une entrevue entre la conseillère spéciale et le Président Macky Sall, lors du Forum économique mondial (Wef) tenu en janvier 2020, où le Président Sall avait exprimé son enthousiasme pour un soutien et une collaboration approfondie avec l’Unsgsa.
En outre, l’Unsgsa a eu une réunion bilatérale virtuelle productive avec Tiémoko Meyliet Koné, gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), le 18 décembre 2020».
Et lors de cette rencontre entre l’Unsgsa et le gouverneur Koné, «le dialogue a porté sur la mise en œuvre de la stratégie actuelle d’inclusion financière de la Bceao, sur la manière d’étendre les services financiers numériques aux zones rurales et sur les projets en cours pour promouvoir l’interopérabilité des paiements et le secteur des technologies financières. En outre, l’Unsgsa a souligné l’importance de mettre en place des biens publics clés pour soutenir les services financiers numériques dans le cadre des efforts de réponse et de redressement dans le cadre du Covid-19». Ce, d’autant que la crise du Covid-19 a montré «l’importance des services financiers pour aider les communautés vulnérables à gérer les chocs, à assurer une nutrition adéquate et à aider les petites et moyennes entreprises à rester à flot…».
Pour rappel, «l’Etat du Sénégal, conscient des enjeux de l’inclusion financière, a entrepris, sous la responsabilité du ministère en charge des Finances, l’élaboration d’une stratégie nationale d’inclusion financière qui a été soumise à l’adoption des autorités nationales. Ce document tient compte des leviers importants que constituent la microfinance, la digitalisation, la diversification des produits et des canaux de distribution, de l’éducation financière et de la protection des consommateurs…». Ainsi, estiment les collaborateurs de ADD, «l’accompagnement de l’Unsgsa et des autres partenaires techniques dont certains ont pris part aux travaux de conception du projet de stratégie nationale d’inclusion financière, notamment l’Uncdf (Fonds d’équipement des Na­tions unies), est à saluer. L’Etat du Sénégal attache du prix à ce qu’ils participent, le moment venu, à sa mise en œuvre».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page