Actualités

10e internationaux Abiympics France 2023 : Abilympics Sénégal sonne la mobilisation

Le Sénégal participe pour la première fois aux manifestations internationales Abilympics France 2023. Ces compétitions communément appelées abilympics, sont consacrés aux métiers exercés par des handicapés. Ainsi, dans le cadre des préparatifs qui vont permettre à l’équipe du Sénégal d’aller en France, à Metz, où auront lieu les manifestations finales, l’Académie diplomatique africaine, créateur des abilympics Sénégal, lance un appel à la mobilisation de toutes les autorités publiques comme privées pour qu’à travers ces manifestations de pouvoir exprimer leur empathie à la question de handicap.

Les 10e internationaux abilympics se tiendront les 22, 23, 24 et 25 mars 2023, en France particulièrement à Metz. Pour sa première participation à la compétition internationale, les abilympics Sénégal a choisi cinq métiers, notamment, la poterie, la conception d’affiches, la décoration de gâteaux, pâtisserie et confisserie etc. Il s’agit, selon Pr Benoît Saliou Ngom de saisir cette opportunité pour sensibiliser l’opinion nationale et internationale à la question de handicap.

« Nous sommes donc convaincus qu’il était important que le Sénégal participe à cette manifestation et c’est pour ça qu’on s’est mobilisé et, c’est pourquoi aussi ceux qui sont engagés avec nous n’ont pas abandonné ces tâches. Nous voulons saisir cette opportunité pour que les abilympics soient un prétexte pour sensibiliser l’opinion nationale et internationale à la question du handicap » a fait savoir  lors d’une conférence de presse le président de l’Académie diplomatique africaine, Pr Benoît Saliou Ngom.

Concernant la situation globale du projet, depuis son lancement, renseigne le président de l’Académie diplomatique africaine : « Nous sommes en situation de pouvoir faire déplacer à une équipe du Sénégal pour participer aux finales de Metz. Mais ceci a été possible au moment où nous parlons grâce aux soutiens financiers de l’Association Abilympics France et aux soutiens financiers de l’ambassade de France au Sénégal, qui a décidé de payer certains billets pour les participants. »

Dans le même sillage, « Les départements ministériels ont été engagés à nos côtés et que donc je pense qu’ils seront dans la disponibilité aussi de compléter ce que ceux qui ne sont pas directement concernés par cette situation là, ont pu faire pour nous », a-t-il estimé.

En ce qui concerne la contribution de l’Académie en personne, M. Ngom, souligne à cet effet, « Tout ce qui devait être fait pour que le Sénégal  puisse participer à cette manifestation, que le Sénégal puisse même assumer à un leadership par rapport à cette question de handicap, nous l’avons fait en tant qu’institution. Toutes les relations internationales qui devaient favoriser cela nous les avons obtenus. Maintenant le reste, il appartiendra aux autorités publiques et privées d’ici d’exprimer leur empathie par rapport à la question de Handicap ».

Ousmane Goudiaby (sudquotidien.sn)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page