Actualités

8ème édition de la Journée nationale de l’élevage : Les acteurs peaufinent la déclaration de Tambacounda

Quelle bonne nouvelle va annoncer le Président Macky Sall à l’occasion de la 8ème Journée nationale de l’élevage ? Les acteurs du secteur, qui étaient regroupés lundi, autour d’un atelier scientifique en prélude à l’événement qui se tient le 29 décembre à Tambacounda, sont en tout cas optimistes. «Le président de la République, sur la base des recommandations formulées par les acteurs, a toujours pris des mesures très importantes pour le développement inclusif et durable du secteur de l’élevage», a noté lundi Mamadou Ousseynou Sakho, Secrétaire général du Ministère de l’élevage et des productions animales (Mepa).

«En effet, de Niakhar en 2014, avec la décision de mise en place du Simel de Niakhar, à Dara Djolof en 2021, avec la décision de porter à 50% la subvention de l’Etat à l’importation de génisses gestantes, de fortes décisions sont toujours issues de la Jne», a poursuivi M. Sakho, qui présidait l’atelier scientifique. Il a rappelé, pour fonder son optimisme, les différentes mesures prises par le Président Sall, lors des Jne s’étant tenues entre 2015 et 2019. «Il s’agira de proposer des solutions pertinentes permettant de se lancer résolument dans ce vaste chantier de la transformation de notre élevage», a-t-il adressé aux panélistes qui, au terme de l’atelier, vont rédiger un document appelé «Déclaration de Tambacounda» qui sera lu devant le chef de l’Etat le jour de la cérémonie.

«Les évolutions pour assurer la compétitivité et la productivité des chaînes de valeur animales devraient, entre autres, porter sur l’intensification et la modernisation des systèmes de production animale, mais aussi leur adaptation aux changements climatiques et à l’environnement économique», a ébauché le Sg du Mepa. L’amélioration de l’alimentation animale du potentiel génétique des races et de la santé animale, la valorisation et la commercialisation des produits animaux et le financement des activités d’élevage et des activités connexes sont les autres axes qu’a relevés le Secrétaire général dans cette quête d’un élevage compétitif. Le thème retenu pour cette 8ème édition est «Modernisation, intensification de l’élevage pour une bonne compétitivité des chaînes de valeur animales et la souveraineté alimentaire». «Un thème qui entre en droite ligne avec la stratégie de souveraineté alimentaire qui est actuellement en cours d’élaboration et dont la finalisation est attendue avant fin décembre 2022», a indiqué le Sg ayant représenté le ministre à la rencontre.
Par Alioune Badara NDIAYE(Correspondant) – abndiaye@lequotidien.sn  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page