MONDIAL QATAR 2022Sports

Argentine : Messi comme Maradona !

Lionel Messi (35 ans) fait partie des plus grands joueurs de l’histoire du football. Pour beaucoup, il est même le plus grand de par ses performances sportives exceptionnelles au cours des deux dernières décennies. Mais Lionel Messi a toujours souffert de la comparaison avec Diego Maradona. Mort en novembre 2020, El Pibe de Oro garde une place à part dans le cœur des supporters de l’Argentine, pour sa personnalité hors du commun mais aussi et surtout pour avoir remporté la Coupe du monde 1986.

Maradona, (presque) seul au monde en 1986
Au Mexique, l’ancienne gloire de Naples avait réalisé l’impensable en emmenant son pays sur le toit du monde avec une équipe jugée très moyenne (en dehors de Passarella et Valdano) et beaucoup moins forte que les principaux rivaux de l’époque. Des formations comme la Rfa (Matthaüs, Rummenigge, Briegel), la France (Platini, Giresse, Tigana), le Brésil (Zico, Socrates, Valdo), l’Italie (Rossi, Vialli, Altobelli) voire l’An­gleterre (Lineker, Robson, Hoddle) proposaient des effectifs nettement supérieurs à celui de l’Albiceleste. D’autres nations moins fortes historiquement que l’Argentine, cham­pionne du monde en 1978, mais sortie sans gloire de l’édition 1982, affichaient aussi des groupes avec bien plus de talents en attaque. On pense notamment à la Belgique (Ceulemans, Scifo, Vanden­bergh), au Mexique (Sanchez, Hernandez), à l’Urss (Blokhine, Belanov), au Danemark (M. Laudrup, Larsen, Simonsen), au Portugal (Gomes, Futre, Aguas) et même à l’Algérie (Madjer, Belloumi, Assad).

Messi, un match pour l’histoire
Trente-six ans plus tard, Messi se retrouve plus ou moins dans la même configuration. L’Argentine actuelle ne fait clairement pas rêver. Les équipes de 1998, 2002 et 2006 disposaient de joueurs nettement supérieurs qui pour certains ont marqué leur époque. Dimanche, Messi aura donc rendez-vous avec l’histoire pour imiter son glorieux prédécesseur et entrer définitivement dans le cœur des fans argentins. Comme Maradona, il disputera deux finales de Coupe du monde, après celle perdue en 2014 contre l’Al­lema­gne. Reste à savoir si comme Maradona, Messi ac­crochera une étoile au-dessus de l’écusson de l’Afa. Il faudra, pour cela, un dernier effort. Un ultime effort qui pourrait, pour beaucoup, mettre un terme définitif au débat sur «le plus grand de tous les temps».
Avec Maxifoot.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page