Le saviez vous

Cancer infantile : Un appel à propositions de Sanofi pour…

L’annonce a été faite lors du 54e congrès annuel de la SIOP, Société internationale d’oncologie pédiatrique, qui s’est tenu à Barcelone (Espagne) du 28 septembre au 1er octobre 2022.

My Child Matters a déjà soutenu 83 projets et aidé plus de 120 000 enfants, en formant 30 000 professionnels de santé et en ayant bénéficié d’une augmentation considérable des résultats de survie.

Cette initiative soutient l’objectif de l’Organisation mondiale de la Santé d’atteindre un taux de survie minimum de 60 % pour tous les enfants atteints d’un cancer d’ici 2030.

Vanina Laurent-Ledru, directrice générale de la Fondation S – The Sanofi Collective, relève que « toutes les 3 minutes, un enfant meurt du cancer, et ceux qui vivent dans des pays à revenu faible et intermédiaire n’ont pas la même chance d’être traités et guéris. Avec le programme My Child Matters, nous voulons avoir un rôle actif soutenant l’ambition de l’OMS d’atteindre un taux de survie de 60 % pour tous les enfants atteints du cancer d’ici 2030. »

Le programme « My Child Matters » a été lancé en 2005 pour fournir un soutien financier, l’aide d’experts internationaux, le réseautage et le partage d’expériences, ainsi que des examens annuels par des mentors pour les équipes travaillant en oncologie pédiatrique dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Le programme est également une collaboration avec des partenaires, tels que le Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique, la Société internationale d’oncologie pédiatrique, de nombreuses organisations non gouvernementales, des experts de divers hôpitaux à travers le monde, ainsi que d’autres institutions de lutte contre le cancer. Depuis sa création, My Child Matters a apporté son soutien à 51 hôpitaux et ONG dans 33 pays, en aidant plus de 120.000 enfants, en formant plus de 30.000 professionnels de santé.

A travers My Child Matters, l’objectif de la Fondation S est d’amplifier l’impact du programme en générant une action durable dans les pays les plus touchés par le cancer infantile. En Afrique subsaharienne, le cancer infantile est souvent mortel, avec des taux de survie inférieurs à 20 % (alors qu’aux États-Unis et dans d’autres pays développés, 80 % des enfants atteints d’un cancer survivent). La Fondation S vise à cibler directement les enfants ainsi qu’à soutenir leurs familles et à renforcer les capacités grâce à la formation et à la mise à niveau des compétences des professionnels de santé. Il cherche par ailleurs à sensibiliser davantage la société civile et les décideurs politiques pour aider à réduire l’écart d’accès aux soins de santé entre les pays développés et les pays en développement, où l’oncologie pédiatrique demeure émergente. L’ambition est d’amener MCM au niveau suivant en créant l’opportunité de créer une dynamique et réunir les pays autour d’une même initiative contre le cancer infantile, pour pouvoir partager activement les expériences et des idées.

Pour réaliser cette ambition, la Fondation « S » a annoncé le lancement d’une plate-forme de données ouverte avec tous les projets My Child Matters (Accueil- Fondation S [opendatasoft.com]) pour soutenir les connexions entre toutes les parties prenantes luttant contre le cancer infantile ainsi qu’un accès facile aux équipes pluridisciplinaires réunies pour lutter contre le cancer infantile. La plate-forme MCM comprend une carte interactive montrant tous les projets soutenus par la Fondation S. L’ambition est également d’intégrer tous les nouveaux projets sélectionnés pour le programme My Child Matters, ce qui augmente le réseau et les opportunités de collaboration et de développement des compétences des équipes.

source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page