Actualités

Centenaire du Prytanée militaire de Saint-Louis: L’AAET déjà à pied d’œuvre !

L’année 2023 marquera le centenaire du Prytanée militaire de Saint-Louis. En direction des événements prévus tout au long de cette année, l’amicale des anciens enfants de troupe (AAET) a déjà pris les devants. Elle entend ainsi jouer sa partition.

Les préparatifs du centenaire du Prytanée militaire de Saint-Louis ont déjà débuté. Hier, des anciens de cette prestigieuse école, regroupés au sein de l’AAET (amicale des anciens enfants de troupe) se sont retrouvés pour se pencher sur ces activités à venir. Sous la direction du président Saliou Momar Dieng, ils ont déroulé leur programme. Ainsi, la cérémonie de lancement officielle est prévue le samedi 11 février au Prytanée militaire de Saint-Louis, sous la présidence du Président de la République. Cela marque le point de départ d’une longue période commémorative, avec d’autres événements et activités tout au long de l’année 2023.  Dans son vaste programme, l’Amicale des anciens enfants de troupe (AAET) débute ses activités par des actions envers la société, avec le fameux « Dello Ndioukeul ». «  Il s’agit de consultations gratuites sur des spécialités. Il y aura aussi un don de médicaments et de produits alimentaires aux populations démunies. Cette année, il y aura également une opération de circoncision qui va toucher au moins 50 personnes », explique Saliou Momar Dieng.

A en croire le président de l’AAET, d’autres activités sont prévues dans la ville de Saint-Louis. Elles vendront ainsi renforcer les acquis des éditions précédentes. Pour cette édition spéciale, l’AAET bénéficiera d’un hôpital de campagne, fourni par l’armée. Parmi les autres points abordés lors de cette rencontre, il y a entre autres le volet intégration africaine de l’école, les faits marquants d’histoire de l’école, l’évolution de l’école dans le temps, mais aussi la raison d’être de l’Amicale et ses actions en faveur de la collectivité nationale.

Au total, 14 pays africains seront de la partie, autour du thème « 100 ans d’excellence et d’intégration africaine ». A  quelques semaines du début des activités, l’amicale et ses membres s’activent pour boucler le budget. «  Nous n’avons pas de subvention de l’Etat. Pour mobiliser des fonds, les promotions cotisent. Un montant est fixé et chaque promotion gère à son niveau. Nous organisons aussi des soirées de gala ou encore la randonnée pédestre annuelle qui regroupe au moins 2000 marcheurs », renseigne le président de l’amicale.

source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page