Education

Malentendance infantile : 2000 enfants ciblés pour le dépistage au sein de plusieurs établissements scolaires

La chaine de l’espoir Luxembourg et assistance médicale Sénégal en partenariat avec l’hôpital d’enfants Albert Royer ont mis en place un projet dénommé lutte contre la malentendance infantile au Sénégal.  Ce projet vise une meilleure prise en charge des enfants atteints de handicap auditif au Sénégal.

Débuté au 1er janvier 2022, le projet de lutte contre la malentendance infantile au Sénégal a plusieurs objectifs notamment l’amélioration du trajet de santé des enfants généré par la mise en place d’un dispositif efficace continu de dépistage des enfants de 4 à 12 ans au sein des établissements scolaires permettant leur référencement auprès des structures sanitaires compétentes. Ainsi, une phase pilote de ces activités de dépistage se déroule du 23 au 27 janvier. Lors de cette 1ere phase, un échantillon de 2000 enfants regroupés au sein de plusieurs établissements scolaires de la région de Dakar sera ciblé. Médecin Orl à l’hôpital d’enfant Albert Royer Dr Fallou Niang estime que le but c’est de dépister la malentendance dans les écoles. « Actuellement on a ciblé 5 établissements pour un total de 2000 élèves qui seront dépistés pour tester leur degré auditif. La pertinence surtout par rapport à cette cible c’est que la malentendance est un problème de santé publique », souligne-t-il.

Selon lui, on estime actuellement dans le monde à 1,5 milliards de personnes malentendants dont 6% nécessitent une déficience auditive handicapante.  « C’est-à-dire des gens qui nécessite une intervention pour qu’ils entendent. C’est un problème dans la mesure où cette fonction neurosensorielle est indispensable pour l’intégration sociale des enfants d’où vraiment cette pertinence d’agir très tôt au niveau des écoles pour les dépister mais également pour mettre en place un dispositif qui permettra au Sénégal d’avoir un mécanisme qui va prendre en charge ces enfants », explique-t-il.

« Hier, on a dépisté 165 enfants dont une quinzaine présentait des difficultés des soins de l’oreille et de l’audition. Parmi eux, les 9 ont été traités sur place, les autres nécessitent une prise en charge un peu poussée qu’on va gérer ici au niveau de l’Hôpital Albert Royer». Chef de la division du contrôle médical scolaire au ministère de l’Education nationale Dr Aliou Dia soutient que le dépistage pour lutter contre la malentendance infantile est très important, parce qu’il fait partie de nos missions au niveau de la Division du contrôle médical scolaire. « Parfois, il y a l’ignorance et l’incompréhension de certains parents mais les spécialistes ont montré l’importance de ce dépistage. Et nous allons associer tous les acteurs notamment les enseignants et les parents d’élève pour qu’ils soient informés davantage sur la nécessité de laisser les enfants faire ce dépistage », prône-t-il. Poursuivant son propos, il indique qu’ils vont insister aussi la formation des enseignants pour lutter contre ce fléau parce que, c’est eux qui passent plus de temps avec les enfants. « Ils doivent détecter les premiers signes de malentendance au niveau des écoles pour que les médecins puissent prendre en charge les enfants très tôt».

Mame Diarra DIENG 

source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page