Politique

Cumul de mandats : Vers une volte-face de Birame Souleye Diop

Birame Souleye Diop est dans le clair-obscur. Tout juste après son élection, le numéro deux du parti Pastef/Les patriotes dénonçait haut et fort le cumul de mandats au Sénégal. Il était foncièrement contre.

Maintenant, le maire de Thiès-Nord et non moins Président du groupe parlementaire de Yewwi Askan Wi, parce qu’élu député du peuple, semble avoir changé de discours.

Selon Birame Soulèye Diop, aucune loi n’interdit présentement le cumul de mandats au Sénégal. « Il n’est nulle part interdit d’être maire et député. En France, il y a une loi qui l’interdit mais pas au Sénégal non. Il n’est nulle part interdit d’être maire et député, je le répète » a-t-il fait savoir au cours d’un point de presse.

Birame Soulèye Diop s’insurge même contre les rappels de certains citoyens. « Personne ne doit me dire ce que je dois faire, personne ne doit rien m’imposer, au moment venu, je saurai quoi faire. Ce n’est pas aux gens de prendre une décision pour moi. Mon choix sera personnel » s’est révolté le maire de Thiès-Nord.

Le débat sur le cumul de mandats était presque aux oubliettes au Sénégal. Le sujet était réactualisé par le député-maire pour une suppression de ces cumuls. Actuellement, Birame Soulèye Diop pourrait faire volte-face et la lutte contre le cumul de mandats perdre un fervent défenseur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page