Economie

Déchets solides : 125 millions de dollars de la BM pour le Sénégal

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque mondiale a approuvé,  aujourd’hui mardi, un crédit de 125 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) pour aider le Sénégal à renforcer le système de gestion des déchets solides et à améliorer les services de gestion des déchets dans certaines communes, dont Dakar.

Au total 295 millions de dollars  pour le projet 

Le projet total devrait s’élever à 295 millions de dollars, y compris le cofinancement de l’Agence française de développement (AFD) et de l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID), ainsi qu’un financement supplémentaire du gouvernement du Sénégal et du secteur privé, entre autres.

Une solution durable pour relever ce défi

Selon Nathan Belete, directeur pays de la Banque mondiale, « le Sénégal a connu une urbanisation rapide qui met à rude épreuve les municipalités qui doivent fournir efficacement les services de base. Le lancement du Programme national de gestion des déchets solides a montré un réel engagement de la part du gouvernement à trouver une solution durable pour relever ce défi ».

Les communes bénéficiaires

« Environ six millions d’habitants dans sept régions du Sénégal bénéficieront de services améliorés de gestion des déchets, 5 000 personnes recevront une formation et toutes les communes bénéficieront également de réglementations plus strictes et d’un mécanisme plus efficace pour mobiliser les ressources et établir des partenariats avec les entreprises privées du secteur », a déclaré Farouk Mollah Banna, chef de l’équipe spéciale de la Banque mondiale.

Les déchets marins inclus dans le projet

Le projet soutient également l’initiative mondiale de lutte contre les déchets marins et améliorera la collecte, le transport, le recyclage et l’élimination des déchets dans les villes côtières telles que Dakar, Saint Louis et Mbour, ainsi que dans les villes situées le long des grands fleuves qui se déversent dans l’océan, dont Ziguinchor.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page