Actualités

Éviction de Mimi Touré :  Le Pds prend sa revanche !

PAR El hadji Fallilou FALL

En réunion d’urgence hier à la demande de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby), le bureau de l’Assemblée nationale a déchu Aminata Touré de son poste de député. Une décision à laquelle les députés du parti démocratique sénégalais (pds) ont largement adhéré pour se venger sans doute de l’ancienne ministre de la justice qui avait piloté la traque des biens mal acquis, ayant conduit à l’emprisonnement de Karim Wade.

Aminata Touré n’est plus députée. Elle a été déchue hier de son poste par le bureau de l’Assemblée nationale (10 contre 6) qui était convoqué en réunion d’urgence à la demande de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby). «C’est aujourd’hui que le bureau de l’Assemblée nationale s’est réuni pour constater la déchéance de Mme Aminata Touré de son mandat de député. Elle sera remplacée à la prochaine session plénière de l’Assemblée nationale. Je pense que c’est une dame de Pikine qui s’appelle Aida Sougou qui va la remplacer. C’est le parti, le secrétariat exécutif national, qui a saisi le président du groupe parlementaire.

Celui-ci a saisi le président de l’Assemblée nationale pour lui demander de tirer les conséquences de cette saisine. Le secrétariat national, à sa réunion du 07 janvier, a pris acte de la démission de Mme Aminata Touré. Conformément à la loi, au règlement intérieur, à la Constitution, le bureau de l’Assemblée nationale a pris acte de cette démission. Et donc, en a tiré les conséquences», a réagi le président du groupe parlementaire de Bby contacté par «L’As».

Poursuivant, Me Oumar Youm a précisé qu’une «démission n’est pas forcément un acte écrit. C’est tout acte matériel susceptible de considérer que la personne concernée s’est déchargée de ses fonctions et de ses responsabilités. Les actes qu’elle a posés, ça doit être posé par un opposant. D’ailleurs, en saisissant le Conseil constitutionnel, c’est ensemble avec Guy Marius Sagna qu’elle a déposé une requête. Donc, ces faits sont des faits d’une certaine gravité et montrent qu’elle est plus sur une logique d’action personnelle que de défense des intérêts collectifs de la coalition et du parti. L’Assemblée nationale n’est pas une instance qui va apprécier les problèmes internes liés au parti ou au fonctionnement d’un parti. C’est une institution politique».

L’éviction de Mimi Touré est visiblement une revanche du Parti démocratique sénégalais (Pds) sur l’ancienne ministre de la Justice. Car le groupe parlementaire «Liberté et Démocratie» a été en phase pour cette décision parlementaire validée par le bureau. Ce qui n’est pas une surprise. Selon certaines sources, quand le président Macky Sall avait voulu la désigner comme présidente de l’Assemblée Nationale, les députés qui étaient du PDS avaient menacé de ne pas voter pour elle. Malgré la jurisprudence Mbaye Ndiaye et Moustapha Cissé Lo, cela montre que la formation politique dirigée par Abdoulaye Wade garde en travers de la gorge l’emprisonnement de Karim Wade dans la traque des biens mal acquis.

Il faut souligner que le député Mamadou Lamine Diallo qui a participé au vote de déchéance, a expliqué : «Comme anticipé, le coup fourré de Bby au Bureau de l’AN s’est produit. J’ai voté contre la déchéance de Mimi Touré de son poste de député, qui est une agression contre les femmes et la démocratie». Réagissant, l’ancien député Aliou Souaré estime que la décision viole «l’art.60 de la Constitution et l’art.7 du règlement intérieur» de l’Assemblée nationale. «Le bureau de l’Assemblée nationale n’a pas le pouvoir de démettre un député de son mandat. C’est l’art.17 qui régit le pouvoir du Bureau de l’Assemblée nationale et il ne figure nulle part dans cette disposition une possibilité donnée pour pouvoir renvoyer un député. Sur les délibérations du bureau, aucun texte ne dit que la procédure de prise de décision doit être réglée par un vote ou un consensus ; il n’y a que l’usage de la pratique parlementaire», a-t-il indiqué.

source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page