Actualités

Éxpérience : Canabasse dans le rôle de Bachar

Après une première saison qui a rencontré un succès appréciable, la série «Wara» est reconduite pour une deuxième saison. Dans l’équipe de tournage qui a pris ses quartiers pour une huitaine de jours à Dakar, l’artiste sénégalais Canabasse.

Canabasse, de son vrai nom Abdou Basse Dia, interprète le rôle de Bachar, un journaliste sportif qui intègre le monde politique et qui devient même maire de sa commune. Aux côtés de comédiens professionnels et de renommée, le rappeur ne cache pas sa joie. C’est une grosse aubaine pour lui de partager un plateau de tournage avec de prestigieux artistes comme Aïcha Diallo (Nancy Goulian), Moutari Wara (Issaka Sawadogo), entre autres acteurs de la sous-région ouest-africaine. «Je suis rappeur et donc, participer à cette série me permet d’avoir une autre ouverture. C’est vraiment une grosse expérience pour moi sachant que ce sera diffusé sur une plateforme qui peut atteindre toute l’Afrique et le monde en général», témoigne le rappeur qui a joué récemment dans un autre long métrage intitulé Saloum.

Diffusion en septembre 2023
C’est le cinquième et dernier jour de tournage à la Caserne Samba Diery Diallo de la Gendarmerie nationale. Marc R’Ogayoni Tchicot, réalisateur franco-gabonais, qui réside à Dakar depuis 2018, vit un de ses plus gros challenge. «C’est mon premier gros projet de fiction au Sénégal et que je n’ai jamais eu à réaliser. C’est un honneur pour moi de diriger des acteurs aussi bons et brillants. Et ça a été un gros challenge. On a de belles images, surtout avec les chevaux. Et on arrive à la fin des séquences de l’hippodrome», se réjouit-il. Wara est une série politique qui rappelle à la jeunesse africaine qu’elle doit prendre son avenir en main, mais aussi promouvoir la place de la femme au niveau des instances de décision politique. Et le personnage de Aïcha représente bien cela. Elle se bat pour l’émancipation de la femme. Elle prend son destin en main et se lance en politique en se présentant contre Bachar aux élections municipales. «Elle joue bien ce personnage depuis la saison 1», témoigne Marco Tchicot, qui estime que la place des femmes est le thème central même de la série. Wara, un bon casting et une belle histoire à raconter, Charli Beleteau donne rendez-vous au public en septembre 2023, pour la diffusion de la série, mais aussi annonce l’autre décor à la Maison du Parti socialiste, vendredi prochain, pour un autre tournage.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page