Actualités

Gambie : Menacé d’une plainte par Adama Barrow, Pape Alé NIANG persiste, signe et révèle

 Lejournaliste sénégalais Pape Alé NIANG menacé d’une plainte par le président gambien Adama Barrow pour avoir révélé les juteux investissements d’un montant de plus de 225 milles dollars au Sénégal, ne compte pas retirer un iota sur ses propos. Malgré le démenti du porte-parole du gouvernement Ebrimah Sankareh, Pape Alé persiste et signe.

En l’espace de d’une semaine, le porte-parole du gouvernement gambien a produit des démentis contre le journaliste d’investigation sénégalais Pape Alé Niang. La première fois concernait l’affaire de la saisie récente de drogue opérée par la Marine Nationale le 17 octobre dernier et qui a des ramifications jusqu’en Gambie. Sans convaincre, le gouvernement gambien a essayé de faire dans le dilatoire et la menace sans apporter aucune preuve contre les supposées allégations de Pape Alé NIANG.

Même si Ebrimah Sankareh confirme sans s’en rendre compte que le Memorandum of Understanding (MOU) qui lie l’Ocrtis du Sénégal à la Dleag gambienne et la Police Judiciaire Bissau Guinéenne, a demandé à Banjul de rechercher et d’arrêter le sieur Mr. Muhamad Abdallah, principal suspect dans cette affaire et qui avait établi ses quartiers dans une Guest House (Aisha’s Apartment Residence) située sur la Costal Road.

En pleine course pour un second mandat, les révélations sur les saisies et le trafic de drogue en Gambie sans oublier, les « affaires » de Barrow au Sénégal, secouent la State House qui menace

La deuxième sortie du porte-parole du gouvernement gambiens porte sur les investissements fonciers et immobiliers au Sénégal du président Adama Barrow d’un montant de 227.000 dollars. Pape Alé avait révélé que le président Adama Barrow et le ministre du Tourisme Hamat Bah ont récemment acheté un vaste terrain au Sénégal pour un montant de 227 000 $, un certain nombre d’autres propriétés luxueuses et détiendraient divers comptes bancaires.

Le porte-parole du gouvernement gambien, Ebrima Sankareh, a démenti ces allégations, affirmant qu’il s’agissait du « mensonge le plus sombre jamais orchestré contre le président Adama Barrow et son gouvernement », ajoutant que le président pourrait envisager une action en justice contre Pape Alé Niang.

Mais réagissant à la déclaration du gouvernement, Pape Alé Niang, a déclaré : « quand j’ai entendu le porte-parole de Barrow dire : ils envisagent d’intenter une action en justice contre moi, je me suis dit que j’ai hâte qu’ils engagent une action en justice contre moi afin que je puisse à leur tour les poursuivre pour m’avoir accusé sans preuve.

« Parce que quoi que je fasse, je le fais bien avec des faits et je ne cache pas ce que je veux faire. J’ai un site Web bien connu au Sénégal et partout dans le monde ». Et Pape Alé d’ajouter, « Le président Adama Barrow devrait licencier son porte-parole parce qu’il n’est pas compétent pour faire ce travail. Et parce qu’il est suffisamment incompétent pour occuper son poste, qu’il s’est permis de démentir quand il a reçu l’information ».

Enfonçant le clou , le journaliste d’avertir, « J’attends qu’ils me poursuivent devant les plus hautes juridictions et je me ferais à mon tour le plaisir de les faire comparaître parce qu’ils m’accusent de quelque chose que je n’ai pas fait. »

Amsatou BARROW 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page