Actualités

Groupe D : La Tunisie tient tête au Danemark ! – Lequotidien

L’Afrique décroche son premier point dans cette Coupe du monde 2022 ! Et il est largement mérité pour la Tunisie, qui a fait douter le Danemark (0-0) ce mardi pour son entrée en lice dans le groupe D à l’Education City Stadium, selon Afrik-foot. Impressionnants dans l’impact, les Aigles de Carthage pourront seulement regretter plusieurs contres mal négociés car il y avait presque la place pour faire mieux face au demi-finaliste du dernier Euro. «Quand on ne peut pas gagner un match, il faut au moins ne pas le perdre», dit-on, et les hommes de Jalel Kadri ont assuré l’essentiel de ce point de vue.

Dans un stade chauffé à blanc par ses nombreux ressortissants vivant au Qatar, la Tunisie affichaient d’entrée un visage décomplexé en allant presser haut des Scandinaves bousculés et qui patinaient dans le jeu. Après une première alerte avec une frappe de Drager contrée dangereusement par Christensen, Jebali, très souvent trouvé dans la profondeur, pensait même ouvrir le score, mais son but était refusé pour hors-jeu.

Laidouni a encore impressionné
Après ce coup de chaud, les Danois réagissaient mais ne se montraient menaçants que sur la succession de corners obtenus. Les Aigles de Carthage en profitaient pour remettre la pression avant la mi-temps, mais le missile de Laidouni s’envolait, tandis que Schmeichel réalisait un superbe arrêt réflexe face à Jebali, sans doute hors-jeu. Les Européens revenaient mieux en seconde période, mais les Tunisiens résistaient à l’image d’un Laidouni à l’abattage impressionnant dans l’entrejeu.

Même s’ils s’en remettaient à deux parades de Dahmen et surtout à la maladresse de Cornelius qui trouvait le poteau à bout portant, les vainqueurs de la Can 2004 résistaient et percutaient, en posant toujours de gros problèmes aux Danois dans le jeu, mais en manquant malheureusement de justesse dans la dernière passe. Après une ultime frayeur sur une action revue par la Var, les Tunisiens assuraient ce point. S’ils battent l’Australie samedi, ils peuvent rêver d’une «finale» contre la France lors du dernier match.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page