Politique

Habib Sy révèle : « La position qu’avait Idrissa Seck sur les retrouvailles de la famille libérale est…..

Œuvrer pour les « retrouvailles de la famille libérale » : c’est une des options sur lesquelles l’ancien ministre Habib Sy a beaucoup travaillé. Pour l’homme politique de Linguère, Abdoulaye Wade, la constante du parti démocratique sénégalais, n’a pas mérité cette fissure constatée au sein du Pds. Une dislocation qui a été favorisée par cette vague de transhumance vers le parti au pouvoir, détenu par un ancien ministre de Wade.

« J’avoue que j’ai longtemps travaillé pour les retrouvailles de la famille libérale. Et, en ces temps, je n’étais même pas sorti du parti démocratique sénégalais. J’ai eu à rencontrer Idrissa Seck à deux reprises. De même que Doudou Wade, Serigne Mbacké Ndiaye, Oumar Sarr. Même Karim Wade avait salué cette démarche. Je leur ai simplement signifié que ce qui se passe présentement au Pds est un gâchis car, tous ceux qui s’activent en majorité dans l’arène politique, sont de purs produits du Pds. Donc, il ne nous est pas permis de voir tout ce legs du fondateur Abdoulaye Wade, partir en fumée« , a souligné l’ancien ministre de l’agriculture et de l’Hydraulique sous Wade en 2004 qui était invité à l’émission D’Clique sur la Tfm.

Dans la même lancée, Habib Sy ajoute : «  bien que je ne sois pas d’accord avec la décision du président du Conseil économique social et environnemental d’aller rejoindre le camp du pouvoir, je peux vous révéler qu’il m’a dit un jour que même si la famille libérale revenait un jour à se retrouver, c’est le président Macky Sall qui va la diriger parce qu’il est à la tête du pays. À cette époque, j’étais au Pds« . C’est ainsi, une position qui permet au président du parti de l’Espoir et de la modernité / PEM/Yakaar RewMi d’affirmer que Ndaamal Kadior est en train de concrétiser cette vision qu’il avait des retrouvailles de la famille libérale.

Cependant, interpellé sur l’adoption possible de cette même option d’Idrissa Seck, l’ancien ministre d’État sera sans équivoque : « cette position, c’est celle d’Idrissa Seck. Toutefois, nous n’avons pas la même vision sur cette question des retrouvailles de la famille libérale« .
avec dakaractu

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page