JusticeSociété

KOLDA – Incinération des produits prohibés : Des médicaments et de la drogue au feu

lequotidien

Hier, des tonnes de produits prohibés et issus de la contrebande, d’une valeur marchande d’au moins 1 milliard F Cfa, ont été incinérés par les autorités.

Les autorités administratives et les Forces de sécurité et de défense ont procédé hier à l’incinération de produits prohibés, en présence du procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Kolda. Ce sont des produits de tous genres, des faux médicaments, de la drogue, de la cigarette, des batteries et autres. Même les sachets plastiques interdits par la réglementation ont été incinérés. Il s’agit là des quantités saisies par la douane qui, à elle seule, a mis la main sur une quantité totale de deux tonnes à partir de ses différents postes. Les deux autres tonnes sont les saisies des autres Forces de défense et de sécurité. Selon le colonel Georges Sylva, chef de la Subdivision des douanes de Kolda, ces quantités sont dune valeur marchande très importante. En détail, la valeur des faux médicaments est évaluée à 880 millions F Cfa, la drogue est estimée à 131 millions. Selon le colonel Sylva, «le poste de douane de Dialadiang, frontalier à la Guinée, a saisi une quantité de faux médicaments évaluée à 72 millions». Tous ces produits importés de manière irrégulière ont été mis au feu.
Il faut noter que le trafic de drogue et l’importation de marchandises frauduleuses sont en train de prendre des proportions inquiétantes, au regard du nombre de personnes interpellées pour ces délits. Sur les lieux, les différentes Forces de défense et de sécurité ont réaffirmé leur engagement constant à lutter contre la contrebande et la fraude, malgré la porosité des frontières, comme l’a souligné le gouverneur de Kolda. Ousmane Kane salue ainsi «le travail remarquable de la douane et des autres Forces de défense et de sécurité dans leurs missions régaliennes».
Du côté des sanctions pénales contre les fraudeurs, le procureur parle de plusieurs infractions en matière de drogue et les sanctions varient d’un délit à l’autre, ou d’un crime à l’autre quand il s’agit d’un trafic intérieur ou international avec des sanctions différentes et plus élevées. D’ailleurs, les personnes mises en cause sont toujours déférées pour la circonstance et même placées sous mandat de dépôt.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page