Actualités

#Kolda – Journée mondiale de la jeunesse, le week-end prochain : 2000 jeunes catholiques attendus à Vélingara

Le doyenné de Vélingara, dans la région de Kolda, va accueillir «1500 à 2000 jeunes catholiques des régions de Kolda et Sédhiou, les 19 et 20 novembre 2022, pour la célébration de la Journée mondiale de la jeunesse», informe l’Abbé Théodore Coly, curé de la paroisse Saint-Joseph de Vélingara. A cette occasion, l’Evêque du Diocèse de Kolda, Monseigneur Jean-Pierre Bassène, va présider une messe le dimanche ; messe au cours de laquelle les jeunes vont entrer en communion avec leur père-Evêque, qui s’adressera à eux dans la solennité du moment, en congruence avec le thème choisi pour cette 37ème édition : «Marie se leva et partit à la hâte.» Pour aller voir sa cousine Elizabeth. Commen­tant le thème, le curé Coly déclare : «Aller déjà nécessite un déplacement, nécessite une volonté de sortir de chez soi pour aller vers l’autre. Nous voyons là le rendez-vous du donner et du recevoir. On emporte quelque chose pour en recevoir, en retour, de l’autre. Une rencontre entre jeunes où Monseigneur, en tant que père, va s’adresser aux jeunes, mais aussi les jeunes, entre eux, vont avoir des rencontres, nouer des relations ; ce qui va induire une certaine ouverture. Cela permettra à chaque jeune de prendre en compte les besoins de la société. Une jeunesse qui est en proie à de multiples difficultés et préoccupations, parmi lesquelles la drogue, l’alcool, les abus sexuels, la maltraitance, la délinquance juvénile.» Il ajoute : «Ce sont des choses sur lesquelles l’Evêque va insister pour que les jeunes soient un modèle. Et pour qu’ils soient un modèle, il faut qu’eux-mêmes prennent à bras-le-corps leur propre avenir.»

Il faut rappeler que la Journée mondiale de la jeunesse a été voulue par le Pape Jean Paul II en 1986, pour permettre à chaque jeune de trouver l’occasion d’aller à la rencontre d’autres jeunes du monde entier. Mais aussi pour «entrer en communion avec les jeunes, leur montrer sa présence à leur côté et leur témoigner les valeurs de l’Evangile». De manière tournante, une localité de la région l’accueille annuellement. Tous les 5 ans, la journée est organisée à l’échelle nationale.
Par Abdoulaye KAMARA – akamara@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page