Actualités

Le Pérou reste en ébullition, des parlementaires veulent la destitution de Boluarte

(Rfi.fr)- Dans le pays, de nombreuses manifestations ont lieu et près de 80 routes restent bloquées. À Puno, 500 militaires ont été déployés. Dans la capitale, Lima, plusieurs centaines de manifestants ont à nouveau protesté mercredi pour réclamer la démission de la présidente Dina Boluarte et la dissolution du Congrès.

Ils défilent par dizaines, derrière des banderoles au nom de leur région. Beaucoup de manifestants viennent de Cusco, Arequipa, Ica, à plusieurs centaines de kilomètres de Lima. Ce paysan de Puno a fait deux jours de route pour rallier la capitale.

« Je suis ici depuis une semaine. Et nous resterons jusqu’à ce que Dina Boluarte s’en aille. Un mois, deux mois s’il faut. Nous allons faire ce sacrifice pour qu’elle renonce. »

Dans le cortège, un nouveau slogan : « Puno , c’est le Pérou ». « Dina Boluarte a dit que la ville de Puno, ce n’était pas vraiment le Pérou. Mais nous sommes bien Péruviens. C’est pour ça que nous venons marcher dans la capitale. »

Victor, instituteur à Arequipa, répond aussi aux appels à la trêve de Dina Boluarte. « Elle appelle au dialogue et 15 minutes plus tard, dans ses discours, elle nous insulte. Notre mouvement va encore plus se radicaliser. »

Comme les jours précédents, un important dispositif policier a été mis en place dans le centre historique de Lima.

De plus en plus de manifestants viennent avec des lunettes de protection et des masques pour se protéger des gaz lacrymogènes.

Yenny dénonce la répression dans le pays : « Il y a eu plus d’une cinquantaine de morts, on veut que Dina Boluarte renonce. »

La présidente répète, de son côté, qu’elle ne renoncera pas. Plusieurs ministres se disent favorables à des élections dès cette année. Mais la décision est dans les mains du Congrès. La présidente a été entendue hier par l’organisation des États américains (OEA) et demandé au Congrès de ratifier au plus tôt l’avancée des élections. Des députés de gauche ont déposé une motion de vacance contre elle hier.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page