Economie

Les ressources mobilisées s’élèvent à 2 513,67 milliards au 30 septembre 2022

Selon la Direction générale du budget qui donne l’information, par rapport à la même période en 2021 (2 014,92 milliards FCFA), la mobilisation de ces ressources a enregistré une hausse significative de 498,75 milliards FCFA en valeur absolue, soit 24,75 % en valeur relative. Les ressources du budget général mobilisées jusqu’à fin septembre 2022 sont essentiellement composées de ressources internes (recettes fiscales et recettes non fiscales) pour une part de 94,76%.

Selon la même source, à la fin du troisième trimestre 2022, les ressources internes du budget général ont été recouvrées à hauteur de 2 382,06 milliards FCFA, soit un taux de réalisation de : – 102,01% par rapport à l’objectif fixé pour le troisième trimestre (2 335,16 milliards), grâce à la performance du recouvrement des recettes fiscales, avec les impôts directs (117% de l’objectif trimestriel) ; – et de 73,7% par rapport à l’objectif annuel de la Lfr 2022 (3 232,10 milliards). Elles sont ainsi constituées de recettes fiscales (2 262,85 milliards) et de recettes non fiscales (119,21 milliards).

 Comparé à la même période de l’année 2021, précise-t-on, le recouvrement des ressources internes est en hausse de 444,92 milliards FCFA (23%), un bond expliqué principalement par les recettes fiscales qui ont sensiblement crû de 427,38 milliards (23%).

«Cette hausse est plus portée par : – l’impôt sur le revenu qui a connu un regain de 35% (+204,72 milliards FCFA) à la faveur aussi bien de l’impôt sur les sociétés (+102,96 milliards FCFA) que de celui à la charge des personnes physiques (+98,87 milliards FCFA) ; – les impôts sur les biens et services qui ont enregistré une hausse de 150,46 milliards FCFA (+17%), en lien avec les droits d’accises (+46,39 milliards), l’impôt sur la valeur ajoutée (+ 38,55 milliards FCFA) et les taxes sur l’utilisation ou la permission d’utiliser des biens ou d’exercer des activités (+37,15 milliards FCFA) ; – les droits de douane et autres droits à l’importation qui ont crû de 27% (+70,98 milliards FCFA). Par ailleurs, les recettes non fiscales ont augmenté d’un montant de 17,54 milliards FCFA (17.3%) », informe la Direction générale du budget.

Adou Faye 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page