Société

Marché de Tilène: les vendeurs ambulants déguerpis sans état d’âme

Des habits, des chaussures, des sac à dos, les petits restos de Thieb… Ce mercredi soir aux environs de 22h, la grande opération de déguerpissement s’est poursuivi. A la demande du ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, tous les vendeurs qui étaient le long du mur du stade Iba Mar Diop, sur l’Avenue Blaise Diagne, ont vu leurs marchandises confisquées par la police.

Entre colère et désespoir, les quelques marchands qui sont venus sur les lieux ce jeudi matin en veulent au maire de la Médina, Bamba Fall. Mohammed Barry, qui tenaient une boutique d’habits,s’emporte: « Il les a laissés faire. Il n’a rien fait pour nous défendre. » Père de 4 enfants, cela faisait 20 ans qu’il gagnait sa vie avec son commerce installé sur ces deux voies, aujourd’hui bien vides.

« Dans la soirée, une camionnette de la police est venue tout ramasser. Tous nos produits, s’ils n’ont pas été emportés, ont été cassés, » s’offusque Birahim Ndiaye, qui y tenait aussi son commerce. Avant d’enchaîner: »C’est facile de se réveiller dans des pièces climatisées et de prendre des décisions qui déstabilisent la vie du bas peuple. Nous sommes des pères de famille, nous avons des enfants à nourrir et élever. »

Sur les lieux, des éléments du GMI (Groupement Mobile d’Intervention) veillent à ce qu’il n’y ait aucun regroupement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page