Economie

Marché financier régional : Le Sénégal lève 55 milliards

Le gouvernement sénégalais a encore obtenu 55 milliards de francs Cfa sur le Marché financier régional.

L’Etat du Sénégal, à travers la Direction générale de la comptabilité publique et du trésor, a procédé, le vendredi 5 novembre 2021, à une émission par adjudication d’obligations assimilables du Trésor portant sur une maturité de trois ans et sur un montant de cinquante-cinq milliards de francs Cfa.
Le ministère des Finances et du budget explique, dans un communiqué, qu’à «l’issue de l’opération, sur des soumissions reçues pour cent trente-cinq virgule un milliards de francs Cfa, correspondant à un taux de couverture de 270 %, un montant de cinquante-cinq milliards de francs Cfa a été retenu avec un rendement moyen pondéré de 3,59 %, correspondant au meilleur taux jusqu’ici réalisé sur le Marché régional des titres publics de l’Umoa, pour la maturité de trois ans».
Ce taux, selon les services de Abdoulaye Daouda Diallo, «est en baisse de 1,82 % par rapport au taux moyen pondéré de 5,41 %, enregistré lors de la précédente intervention de maturité similaire, réalisée le 26 février 2021.
Cette baisse tient au fait que les investisseurs ont surenchéri, avec une surcote sur le prix, pour être retenus avec des rendements inférieurs à celui (5%) proposé par l’émetteur. Il est remarquable de noter que toutes les souscriptions retenues ou non ont été faites sans décote du prix».
Ega­le­­ment, notent-ils, «au-delà de la bonne tendance encore observée sur le Marché régional des titres publics, en relation avec le maintien du dispositif des Obligations de la relance (Odr), cette évolution baissière s’explique par les efforts de repositionnement de la courbe des taux accomplis par la Direction générale de la comptabilité publique et du trésor, à la suite de la notation fi­nancière en monnaie locale établie par Bloomfield (pour rappel note A- (risque faible) à long terme, avec une perspective stable, et note A2 à court terme, avec une perspective stable)».
Ces résultats, mentionne le document, «traduisent ainsi la confiance renouvelée des investisseurs dans la qualité de la signature de l’Etat du Séné­gal qui continue à se positionner comme émetteur de référence sur le Marché régional des titres publics de l’Umoa».
Cette intervention du gouvernement, «qui rentre dans le cadre de la couverture des besoins de financement de l’année 2021, a été réalisée avec la collaboration de l’Agence Umoa-Titres et de la Bceao».
dialigue@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page