ActualitésMONDIAL QATAR 2022

Match décisif face au Qatar aujourd’hui : A la conquête de l’Émirat

Ça passe ou ça casse pour le Sénégal. Face au pays hôte, aujourd’hui (13h Gmt), les Lions devront se relever de leur premier revers contre les Pays-Bas. Un match super important pour les hommes de Aliou Cissé qui devront s’imposer afin d’éviter un Mondial «Qatarstrophique» !

Par Hyacinthe DIANDY – (Envoyé spécial au Qatar)  – Avant le match contre les Pays-Bas, Aliou Cissé avait parlé d’une «finale» du Groupe A finalement perdue. Aujourd’hui, à 13h Gmt, les Lions, pour leur deuxième match de poule, vont vers une autre «finale», assez particulière, car devant défier le Qatar dans son jardin.

Avec tout ce qui gravite autour d’un match que l’on doit jouer contre le pays hôte, à savoir l’environnement, le public, l’arbitrage…, nul doute que les champions d’Afrique vont vers une rencontre très compliquée.

Koulibaly : «Nous n’avons plus droit à l’erreur»
Battus d’entrée par les Oranje, les Lions n’ont plus droit à l’erreur. Et d’ailleurs leur capitaine en est conscient : «on sait que ça va être un match difficile, mais on est bien préparés avec le travail du staff, donc on sera prêts pour demain (aujourd’hui). On va essayer de prendre 6 points pour les deux derniers matchs, ça va être difficile contre le Qatar, c’est le pays hôte, mais on n’a plus droit à l’erreur. Une Coupe du monde, c’est tous les 4 ans, On va tout donner sur le terrain pour continuer à rêver et faire rêver les Sénégalais», promet le patron de la défense sénégalaise. Qui, pour doper ses troupes, convoque «le comportement et la mentalité des Sénégalais qui sont ceux d’un guerrier et on fera tout pour gagner ce match».

Le ton est donc donné par «Capi Koulibaly». Il reste au sélectionneur de mettre en place les structures de jeu à même de faire déjouer l’adversaire. Et sous ce chapitre, même si Aliou Cissé déclare qu’il ne faut pas s’attendre à une révolution par rapport au 11 de départ, il est évident qu’il devra apporter un plus surtout au niveau de l’animation offensive. Car bien qu’ayant contenu pendant presque 90 minutes les Hollandais, les Lions n’ont pas osé offensivement, à l’image de Ismaïla Sarr et Krépin Diatta, trop timorés dans les phases de transition. Il est vrai pas aidés par des milieux récupérateurs trop statiques et oubliant le dépassement de fonction.

Du coup, une entrée de Pape Matar Sarr dans l’entrejeu et de Iliman Ndiaye devant, pourrait donner une nouvelle «gueule» à l’attaque sénégalaise, orpheline de Sadio Mané. A «El Tactico» de jouer !
hdiandy@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page